Passer le JLPT

Le JLPT -Japanese Language Proficiency Test- (日本語能力試験, Nihongo nōryoku shiken) ou encore Test D’aptitude en Japonais en Français est le seul vrai examen de japonais reconnu au Japon et dans le monde entier. Il permet d’évaluer votre niveau de japonais sur 5 niveaux, comparables avec ceux établis par le système d’évaluation du CECRL – Cadre européen commun de référence pour les langues – qui est la référence en Europe.

Dans cet article, je vous propose d’en apprendre un peu plus sur ce test et de découvrir pourquoi il est important de le passer.

jlpt-logo

Quelques infos générales utiles.

– Il y a 5 niveaux, du N5 au N1, le N5 étant le plus bas et le N1 le meilleur niveau.

– Si vous passez le test au Japon, il y a deux sessions d’examens dans l’année, une en Juillet et une en Décembre. À l’étranger en revanche,  il peut n’y avoir qu’une session. Ne les ratez donc pas car il faut s’inscrire des semaines en avance.

– Les résultats arrivent en moyenne deux mois après donc vous aurez le temps de déstresser. Attention donc si vous avez besoin des résultats rapidement, pensez à passer la session d’avant. Si vous avez réussi, vous obtiendrez un genre de petit diplôme et si vous avez échoué, vous pourrez toujours voir vos notes détaillées en ligne.

– Bon à savoir : Certaines entreprises au Japon prendront des dispositions (paiement de cours de japonais ou des frais liés au passage de l’examen par exemple) afin que vous obteniez le diplôme du JLPT. N’hésitez pas à demander lors de vos entretiens d’embauches !

Quelle utilité pour le JLPT ?

Ce test peut vous servir pour vos études car votre fac de japonais par exemple, peut vous demander de le passer au début ou à la fin de vos études pour évaluer votre niveau. Si vous désirez travailler dans une entreprise japonaise, vos futurs employeurs voudront certainement une certification de votre niveau et un bon score au JLPT niveau N2 ou N1 vous sera sûrement demandé. Si vous désirez intégrer une authentique université japonaise (pas juste un programme d’échange) pour venir étudier sur l’archipel, le niveau N1 vous sera sûrement demandé afin que vous puissiez comprendre les cours.

Enfin vous pouvez comme beaucoup j’imagine, vouloir passer le test simplement pour évaluer votre niveau. C’est un bon moyen de mesurer vos progrès surtout lorsque vous apprenez en autodidacte par exemple. C’est la raison pour laquelle je l’ai passé perso.

Comment procéder pour s’inscrire ?

Pour m’économiser de l’encre, je vous renvoie directement vers le site officiel ici car c’est par là qu’il faut absolument passer. Il est en japonais et en anglais bien sûr et vous y trouverez toutes les dates, FAQ et dernières news ainsi que les procédures précises à effectuer. Il vous d’abord créer un compte en ligne pour recevoir votre identifiant. Je vous conseille de vous y prendre assez en avance. Une fois cela fait, vous devrez attendre l’ouverture de la période d’inscription quelques semaines avant le test et payer les frais au cours de la période donnée pour valider votre demande d’inscription. Puis quelques jours avant l’examen vous recevrez par la poste un petit récépissé synthétisant vos informations personnelles et vous expliquant où se passera votre examen, le déroulement de la session ainsi que le règlement et les -nombreuses- interdictions.

Quel niveau passer ?

Il est très important de bien déterminer votre niveau car passer un niveau trop facile pour vous ne vous apportera absolument rien. Je conseille de viser le niveau supérieur même s’il a l’air inaccessible car même si vous échouez, vous pourrez établir ce qui vous a manqué et quels ont été vos points faibles. Il y a pas mal de tests gratuits en ligne pour vous permettre de vous entraîner spécifiquement pour le JLPT. Je vous en mets un ici que j’ai pas mal utilisé. Vous trouverez aussi quelques bonnes applis dont certaines sont gratuites pour smartphones/tablettes. Ça devrait vous aider à vous auto-évaluer efficacement.

Notez bien que pour réussir le test, il vous faut 2 choses : Obtenir un score minimum de 19 sur 60 pour chacune des 3 sections (Vocabulaire, Grammaire/Compréhension écrite, Compréhension orale) autrement vous serez disqualifié et obtenir un score total entre 80 et 100 (ça dépend du niveau que vous passez) sur 180 pour pouvoir réussir.
Par exemple, si vous obtenez un score total de 120 sur 180, mais que dans la section « Vocabulaire » vous n’avez obtenu que 15 sur 60, vous n’aurez pas votre JLPT. De même si vous obtenez 20 sur 60 à chaque section, vous aurez échoué car votre score total ne sera que de 60 sur 180. Pigé ? 

Du coup, vous pouvez tout a fait repasser le même niveau plusieurs fois afin d’améliorer votre score et ainsi mieux vous préparer au niveau suivant.

Comment réviser efficacement ?

book_img01
Les bouquins officiels pour réviser.

Si vous venez étudier le japonais au Japon, vous trouverez pas mal d’écoles qui proposent des cours spécialisés dans l’obtention du JLPT. Si vous apprenez plus ou moins en autodidacte, il y a quelques livres qui traitent de l’examen et vous aideront à réviser. Il y a également une petite série de livres officiels (photo ci-contre) que je vous invite à acheter en ligne. Ce ne sont pas des livres de grammaire mais simplement des tests blancs pour vous entraîner. Je vous renvoi également à cet autre article où j’ai compilé des tas de sites qui proposent gratuitement des cours de japonais. Certains proposent des outils pour vous aider à préparer votre examen de JLPT.

Comment se déroule l’examen ?

Je vais vous parler de l’examen au Japon car je l’ai passé là-bas. Notez que j’ai essayé directement le niveau N3.

Alors déjà l’organisation est quasi-militaire et vous ne serez pas autorisez à avoir plus qu’une gomme (et sans son petit emballage !) et un petit crayon HB et tout retard d’une minute est éliminatoire. Il y a un petit entracte de 10 minutes entre chaque session et mieux vaut revenir à temps sinon ils referment les portes !

L’organisation avait un petit système de cartons jaunes et rouges comme au foot qu’utilisaient les examinateurs pour prévenir des éventuels manquements au règlement. Toutes les instructions étaient données en japonais donc il fallait bien suivre. Pour le N5 ou N4 peut-être qu’il y avait un peu d’anglais j’espère.

Concernant le test en lui-même, il faut bien faire attention aux réponses car même si la bonne réponse paraît évidente, il y a souvent des pièges et les réponses se ressemblent souvent.

Ce qui m’a marqué c’était le faible nombre d’européens à passer le test ! C’est simple, dans ma salle on était 2 et au total j’ai dû en croiser moins de 10 sur les quelques centaines venus passer le test. L’immense majorité des candidats était composée de chinois et de coréens.

Mes conseils.

Pour l’avoir passé, voilà quelques conseils que je peux vous donner.

Faites attention au temps ! Ce n’est pas un test de réflexion. Vous aurez très peu de temps pour répondre aux questions ou lire les textes. En gros, vous savez ou vous ne savez pas la réponse. À chaque fois que vous butez vraiment sur une question, passez à la suivante, sinon vous allez devoir rusher les dernières questions.

– Gardez à l’esprit qu’il vous faut scorer un minimum dans chaque catégorie pour réussir. Ne commencez pas le test en vous disant « Tant pis pour la section grammaire, ça a l’air trop dur. » Essayez d’harmoniser vos compétences pour éviter un craquage à coup sûr.

Entraînez-vous à lire des textes. Il faut que vous sachiez lire assez rapidement lors de l’examen sans perdre de temps à déchiffrer chaque signe pour avoir plus de temps pour répondre aux questions. À aucun moment lors de l’examen on ne vous demandera de simplement reconnaître des kanjis. Il vous faudra les lire en situation dans les textes et les questions et cela assez rapidement pour les niveaux les plus élevés.

Au moment où je poste cet article, les résultats du test viennent de tomber et voici mes résultats pour le niveau N3 ! J’ai eu 64 points. Un bon fail donc puisqu’il me fallait 95 points pour réussir, mais maintenant je sais combien il me reste à rattraper et où je dois renforcer mes faiblesses. C’est clairement la grammaire qui m’a tué… Mais bon, je me décourage pas et je ferai mieux la prochaine fois ! 

Voilà pour ces infos sur le JLPT. Je vous souhaite bonne chance si vous le passez et n’hésitez pas à balancez vos conseils en commentaires !

 

5 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*