Bilan après 1 an au Japon

Ça y est, c’est les 1 an! 😮

Mon Visa vacances Travail s’achève enfin (ou déjà je devrais dire). C’est passé super vite bien sûr et je réalise toujours pas que j’ai passé une année entière dans ce pays super qu’est le Japon. Je suis déjà tout plein de nostalgie en repensant à tout ce que j’ai fait cette année.  😕

DSC06576
J’ai enfin fait ma photo devant le célèbre Glico du pont du Dotonbori. Et bien accompagné en plus ! ^^

C’était mon anniversaire d’ailleurs ce mois-ci, donc on a fait un petit pique-nique avec les potes de l’auberge et 2-3 japonais. Saucisson, fromage et vin pour marquer l’événement quand même !

11998480_570492489756196_1494929584_n
Un apéro d’anniversaire au cœur d’Osaka. Que rêver de mieux…

Ça fait donc un an que je suis au Japon et après autant de temps passé ici, je commence enfin à comprendre pourquoi les japonais sont toujours busy et passent leur temps à dormir n’importe où. Entre le boulot à plein temps presque 50h par semaine, le blog à écrire, l’étude du japonais dès que j’ai du temps, le sport que j’ai repris, les sorties le weekend et les voyages occasionnels, j’ai plus une minute à moi. J’ai commencé à proposer aux gens de se capter 10 jours à l’avance et je pionce aux taf dès que j’ai 10 mins de pause !

Un petit point météo encore : Les températures ont enfin baissé et l’atmosphère est redevenue vivable ici. On ne meurt plus de chaud dans la chambre mais on peut quand même sortir le soir en T-shirt et tongs sans problème. J’ai enfin pu arrêter le ventilo dans ma chambre qui a marché sans discontinuer pendant presque 3 mois sans broncher ! Respect le matos japonais…

Ah et puis j’ai vraiment fait énormément de soirées ce mois-ci. Il y a eu la Silver Week et pendant cette période, j’ai bu absolument tous les jours ! J’ai vraiment pas débourré de la semaine… Il y avait toujours quelqu’un de motivé pour sortir et j’ai aussi un pote qui est venu de France pour me voir donc j’ai eu des occasions. En fait, j’ai tellement bu d’alcool qu’avec l’argent que j’ai dépensé, j’aurai tout aussi bien fait d’ouvrir ma propre brasserie… 😆

DSC06594
La team Toyo France au bar Earth avec notre gérant de bar préféré au milieu !

J’ai aussi été à 2 matsuris ce mois-ci, le Danjiri matsuri à Kishiwada, près d’Osaka et le Yatai matsuri dans le parc du château d’Osaka. Il y en a encore pleins en septembre, ça ne s’arrête jamais, ils ont toujours quelque chose à célébrer les japonais. 😯 Je crois que le prochain en Septembre-Octobre, c’est pour contempler la lune…

DSC06528
Regardez comme ils sont fiers !

Le 1er, c’est un rassemblement de gros chars portatifs dans la ville de Kishiwada près d’Osaka dans le Kansai. Ils trimbalaient les chars dans toute la ville. C’était très drôle et très sympa à voir.

Le second festoche, c’était le Yatai matsuri au château d’Osaka. Les Yatais c’est comme des petits bars ambulants où on peut manger des yakitoris et boire en même temps. Je m’attendais à ça du coup mais là c’était juste des petits stands où on pouvait acheter de la nourriture traditionnelle. En plus c’était super cher donc j’étais un peu déçu.

J’ai encore perdu du poids cet été et je suis gros comme un Pocky maintenant ! J’ai plus un pet de graisse. Du coup, j’ai commencé à aller faire du sport en salle pour sculpter mon corps d’athlète et on a été à la salle de Spa World avec un pote. En allant aux onsens après le sport, on a pu voir encore des vieux japonais qui sortaient d’Auschwitz et il y en a même un qui nous a collé tout du long. Ça fait bizarre de se faire suivre par un mec à poil qui vous jette des regards suspicieux tout le temps.

Et je sais pas pourquoi mais même si ça fait 1 an que je suis au Japon, j’ai eu l’impression d’être revenu au début de mon PVT : On m’a recomparé à Chris Brown et d’autres rappeurs, on m’a reposé un milliard de fois les mêmes questions basiques – et quand est-ce que je suis arrivé et d’où je viens… -, on m’a redit que j’étais très doué en japonais après 3 mots prononcés et gnagnagna . C’est un peu fatiguant parce que je suis plus un nouveau venu ici quand même.

Je suis aussi assez content du niveau de japonais que j’ai pu atteindre au final parce que même si j’en avait fait à la fac en France, une grosse partie de ce que je sais dire maintenant vient du travail perso que j’ai fait tout seul ici. L’école de japonais a aidé un peu bien sûr. J’aurai évidemment pu attendre un niveau bien plus élevé, mais des circonstances atténuantes (boulot, alcoolémie, paresse récidiviste, …) ont fait que je n’ai pas bossé autant que j’aurai voulu.  🙄

Les brèves du mois : 

– En 1 an, j’ai quand même pas eu l’occasion de tester le fameux jet d’eau dans les toilettes et je n’ai pas non plus eu affaire à un seul tremblement de terre. Dans les 2 cas, je suis content, je m’en sors sans dommages corporels et émotionnels…

– Au boulot, c’est toujours un plaisir avec les gosses (ok cette phrase est mal formulée !). Ces petits monstres me font marrer tous les jours. Entre la gamine qui prononce orgasme au lieu de ice cream, une autre gamine qui se pète la gueule tout le temps et qui finit à l’hopital toutes les 2 semaines ou encore le gamin qui répète toutes les conneries que mon pote et moi lui disons (du genre « My mom is hot » ou « Hello Mr. Handsome »), c’est tous les jours l’éclate.

– J’ai croisé un paquet de japonais marrants et bizarres ce mois-ci. Par exemple, un monsieur qui promenait son lapin sur le pont du Dotonbori. Il nous l’a filé un moment et on l’a renommé « Attrape-meuf » parce que « Stardust » c’était nul et puis on s’est baladé avec sur le pont pendant un moment en parlant aux gens.

DSC06591

– On est allé à l’izakaya avec des japonaises et on a joué au Pim Pam Poum, un jeu à boire tout con pour ceux qui connaissent, nous 3 contre elles et on s’est pris une branlée ! Je m’y attendais trop pas, elles ont compris les règles du jeu après 1 seule explication et nous on s’est retrouvés complètement bourré en 2h seulement ! Une super soirée, on a bien ri.

12030848_10153677254777156_418401934_n
On était encore frais là !

– On a un pote français dont la copine japonaise est fan de pole dance. Une fois en boite de nuit, comme elle était bourrée, elle est montée sur le podium où il y avait la barre alors que d’autres filles dansaient déjà dessus. Et là moment magique : Elle faisait des figures tellement acrobatiques en mode balécouilles et en donnant des coups de tête et des coups de genoux partout que les filles ont fini par jeter l’éponge et sont descendues. Nous on hurlait son nom comme des oufs en bas haha. Et bien sûr moi comme un connard, j’avais encore oublié mon appareil photo ce soir-là donc j’ai rien à vous montrer…

Voilà pour mon bilan après 1 an au Japon. C’était juste la 1ère partie, le récit de mes aventures du mois. Dans quelques jours, je sortirai un bilan personnel sur mon PVT Japon, sur ce que j’en ai retiré et ce que j’ai appris pendant cette année à l’étranger.

Voilà, j’espère que ça vous a plu de me lire pendant un an parce que moi ça m’a fait plaisir de vous écrire tout ce que j’ai vécu ici. Le blog n’est pas fini sinon, j’ai encore des articles en préparation. Donc stay tuned sur ma page Facebook ou Twitter pour être au courant de tout ça.

Allez à bientôt !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*