Bilan après 3 mois au Japon

Salut à tous et joyeuses fêtes de fin d’année ! C’est bientôt la fin de l’année et l’ambiance est festive ici ! Les décorations de Noël sont en place (depuis mi-octobre environ donc :mrgreen: ) et tout le monde est déguisé en Santa.

Pour commencer ce bilan des 3 mois par une bonne nouvelle J’AI TROUVÉ UN TRAVAIL !! Je bosse depuis 2 semaines dans un restaurant français pas loin de chez moi. J’aide le Chef à préparer les plats, je sers les clients et j’aide un peu en cuisine. C’est vraiment sympa, pas trop prenant et je peux parler français et japonais avec le staff tout en améliorant drastiquement mon niveau de japonais. Et tout ça en gagnant des pépètes bien sûr, donc c’est tout bénef. Je ne sais pas combien de temps je vais y travailler mais je verrai bien, pour l’instant c’est un super plan.

DSC05171
Le festival du vin où j’ai travaillé.

Grâce au restaurant, j’ai travaillé la semaine avant Noël dans un salon du vin dans un grand centre commercial à Umeda, un quartier d’Osaka. L’ambiance était très sympa, très prestigieuse. Il y avait pleins de stands avec du vin donc, ainsi que le stand du restaurant où je bosse qui vendait des produits du terroir : Jambon fumé, moutarde, saucisses, gâteaux, etc. J’étais mis en avant pour faire le français de service et je proposais aux gens de déguster du bacon fumé. Mais bon avec ma tête, certains japonais avaient envie de me poser des questions ! Donc plusieurs fois j’ai dû expliquer que oui j’étais bien français et qu’il y a pas mal de métis en France c’est normal.

DSC00235
La vue de l’autre berge depuis une des nombreuses rivières.

Je suis allé à Hiroshima pendant 5 jours. J’avais repéré quelques trucs à visiter mais au final 5 jours, c’était un peu trop de temps car la ville est très petite. J’ai pu voir le 原爆ドーム – Gembaku Dôme, l’endroit où est tombée la 1ère bombe atomique de l’histoire. Pour l’anecdote, la bombe n’est jamais tombée au sol mais a explosé en plein vol, pile au-dessus du dôme qui était le Palais d’exposition industrielle à l’époque. La déflagration et l’onde de choc ont rasé quasi toute la ville mais les murs du bâtiment situés en ligne droite juste sous la bombe n’ont été qu’ébranlés et ont tenu. Le bâtiment n’a rien d’impressionnant puisque c’est une ruine mais on se sent quand même bien humble devant, surtout après avoir vu au musée les photos de la ville rasée.

docule
Genbaku Dôme

Hiroshima est traversée par plein de rivières et il y a donc plein de ponts et plein d’îlots et c’est très joli. À 1h de tramway, il y a l’île de Miyajima que je suis allé visiter aussi. Elle est très célèbre pour son Torii flottant. Mais je m’y suis mal pris : Je suis parti trop tard et j’ai perdu plus de temps que je pensais avec le tramway et le bateau et je suis arrivé presque à 17h sur l’île. Il faisait déjà nuit et méga froid. Le dernier bateau était à 19h et les magasins étaient déjà en train de fermer. Du coup j’ai pris une vieille photo du Torii de loin tellement moche que j’ose même pas vous la montrer, j’ai fait un petit tour dans le village et je suis rentré direct après 30 min ! Pire visite EVER haha

DSC00261
Pas mal pour un 1er essai !

Sinon, il y aussi un musée dédié à la bombe atomique et à son impact ultérieur sur la ville et pleins de monuments pour la promotion de la paix. La ville est encore très impactée par cet événement des dizaines d’années après. Il y a une ambiance très calme et respectueuse. J’ai vu beaucoup de touristes et de classes d’enfants japonais en voyages scolaires.

Le reste de la ville en elle-même est assez classique pour le Japon : Il y a une longue galerie commerciale couverte, pleins de petits restaus typiques. Il y a aussi un Okonomi-Mura, c’est-à-dire un quartier où sont rassemblés des magasins d’Okonomiyaki, un plat typique du Japon que chaque région prépare différemment. J’en ai mangé 2 différents à Hiroshima et c’était vraiment super bon. Parfois on peut le préparer soi-même dans le restaurant.

J’ai aussi visité la ville d’Himeji et son célèbre château, le plus grand du Japon. La ville est microscopique et il n’y avait pas grand monde dans les rues. Le château et son parc, le Ko-Koen par contre sont superbes. L’intérieur du château est fermé pour rénovations jusqu’en mars 2015 donc on a rien pu voir, mais c’était déjà impressionnant vu de dehors.

DSC05136
Refait à neuf, on dirait une carte postale.

Le Ko-Koen parc est un jardin japonais typique : Chaque brin d’herbe est taillé à la main, on a vu au moins 10 personnes câliner les arbres et les cailloux pour que tout soit parfait. Et ça marche parce que c’est magnifique ! Je vous ai fait un panorama, pour que vous vous rendiez mieux compte.

ijp
Ça respire la sérénité.

Pour ce 3ème bilan, un petit point météo s’impose. L’hiver s’est vraiment installé au Japon et à Osaka. Ici, on est encore épargné par les intempéries (neige, tempêtes) qui touche le reste du Japon mais c’est pas facile quand même. Il fait souvent 0°C la nuit et moins de 10°C en journée. Dès qu’il y a un peu de vent, on gèle sur place. Il pleut tous les 2-3 jours et du coup c’est une vraie torture de se rendre quelque part. Il fait nuit à 16h30 donc en se levant un peu tard, on a l’impression de vivre toujours la nuit comme près du cercle polaire. En plus de ça, les chambres sont super mal isolées. Sans chauffage, il fait un vivifiant 13°C dans ma chambre. Autant vous dire que certains matins, j’avais l’impression de faire du camping dans la toundra sibérienne !

J’ai aussi les lèvres super gercées et je m’étale un pot de Crème Nivea® par jour pour y remédier. Quand je souris, j’ai l’impression d’être le Joker.

Pour mes cours j’ai encore trouvé d’autres élèves dont 2 dames assez âgées et une fille qui travaille dans un hôpital et veut devenir docteur à New York. Les jeunes grand-mères sont super sympa et se débrouillent vraiment bien en anglais. Les leçons durent toujours un peu plus longtemps parce qu’elles veulent m’entendre parler de la France je sais pas trop pourquoi. Elles font de la gym 4 fois par semaine et veulent faire un tour d’Europe à deux, elles ont la patate ! La fille qui veut partir à New York idolâtre les Etats-Unis. Elle ne veux pas de vrais leçons mais juste parler avec un anglophone pour s’entraîner. Elle me paye donc pour parler des Etats-Unis avec elle, c’est cool.

DSC05160
A 4h du matin, il restait plus grand-chose.

Mes soirées ont été moins nombreuses cette fois à cause du temps et du travail, mais toujours aussi légendaires ! En boite un soir, j’ai rencontré un Australien, un Suisse qui parlait français et un Américain ainsi que des français en étude à Osaka. L’Australien était ouf et il m’a raconté plein d’histoires de cul qui lui sont arrivées en boite. J’ai bien sympathisé avec le Suisse et l’Américain et ils m’ont payé des coups, c’était sympa. On s’est fait offrir des paquets de cigarettes par des hôtesses et on s’est aussi fait peindre le visage car il y avait un atelier maquillage. J’ai eu droit à un bonhomme de neige sur la joue et un pote a eu un chat sur le torse !

DSC05165
L’américain tout cassé qui dort à la réception.

Un autre soir, à l’auberge, on faisait un apéro avec le staff de l’auberge dans la salle commune quand un américain est entré complètement déchiré dans tous les sens du terme ! Il était super saoul et il saignait du visage car il était tombé. Il nous a raconté qu’il avait perdu sa meuf et qu’elle était rentrée à leur hôtel sans lui. Il se souvenait plus de l’endroit et il arrivait pas à la joindre. On lui as mis des pansements partout et on l’a couché à l’accueil avec 2 couvertures et il s’est endormi direct. Le pauvre. Nous on a continué à boire à côté.

On a aussi été dans un bar-restau à tapas avec les autres français pour se faire une soirée plus calme. C’était ultra cher !! On commandait des plats mais quand ça arrivait, on cherchait 10 minutes dans l’assiette avant de trouver la bouffe (bon j’exagère mais il y avait vraiment rien). Et il a fallu payer une taxe de 400¥ juste pour s’asseoir ! Le seul truc bien, c’était qu’on avait des cacahuètes à volonté donc on en a mangé 2 pots et on a mis des miettes partout. Vengeance !

Je m’habitue de mieux en mieux à l’écoute du japonais. J’arrive à discuter parfois plus de 5 minutes sur des sujets basiques donc je suis assez satisfait même si j’étudie pas autant que je devrais récemment car j’ai moins de temps. Il me manque encore pas mal de vocabulaire et un peu de grammaire pour dire tout ce que je veux mais ça avance. Je suis en train de penser à m’inscrire 1 mois dans une école de langue pour booster tout ça. Le problème aussi c’est que j’encourage tous les japonais à parler en japonais avec moi plutôt qu’en anglais. Et donc ils se lâchent, ils parlent à 100 à l’heure dans le dialecte local et parfois je suis largué, mais c’est une bonne manière de progresser.

DSC05164
Ambiance à l’auberge !

Comme d’habitude, une petite compilation d’anecdotes diverses ^^ :

– À chaque fois que je parle de la Bretagne à des Japonais, ils hallucinent d’apprendre que cette région à un drapeau différent et que certaines personnes y parlent encore le Breton. Certains connaissent le Kouign-Amann par contre !
– Lors d’un Izakaya, une amie japonaise a ramené une autre amie japonaise qui parlait assez bien français. Je lui ai demandé où elle l’avait appris et elle m’a répondu que c’était au Sénégal pendant 2 ans. Elle parle donc français avec un accent sénégalais et c’est assez hallucinant à entendre ! Once in a lifetime comme on dit ^^
– Je sais pas pourquoi mais beaucoup de boites de nuit à Osaka ont des noms d’animaux : Girafe, Cheval, Chouette, etc. On rigole en disant que peut-être bientôt ils vont en ouvrir une qui s’appelle Chienne ou Chatte. Je sais on est des gosses…
– Plusieurs fois, des japonaises m’ont dit que j’avais un petit visage. On m’a même pris en photo pour ça. Lorsque je travaillais au salon du vin, une dame âgée m’a fait la même réflexion et j’ai voulu comprendre pourquoi donc j’ai demandé aux staffs japonais de l’auberge. Ils m’ont répondu que les asiatiques avaient souvent une grosse tête et que lorsqu’ils voyaient des européens avec une tête plus petite ça les fascinaient. Intéressant.

DSC00231
Dernière photo pour la route : Le château d’Hiroshima de nuit.

Voilà c’est finit pour cette fois. Pour le prochain bilan, je vais essayer de vous faire un bilan de mes dépenses. Je pense que ça peut en intéresser certains. Ça contribuera à casser l’image d’un Japon cher et inaccessible car je trouve que je dépense vraiment peu tout en visitant et sortant beaucoup.

Concernant mes projets, je compte aller à Sapporo au Nord pour quelques jours si mon travail le permet et je vais passer le nouvel an à Kyoto. A plus long terme, on a prévu d’aller visiter la Corée avec un pote (celle du Sud hein !). Il y a plein de gens qui ont des projets pour aller un peu partout, Awaji, Shikoku, etc donc c’est tentant de vouloir aller partout !

J’espère que ce 3ème bilan vous a plu. S’il y a d’autre choses dont vous voudriez que je parle, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaires ou en message privé via le formulaire de contact. Bonne fêtes de fin d’année à tous !  😀

 

2 Comments

  1. Salut !
    du coup tu n’as pas fait le mannequin ? avec ton petit visage ? x’D
    j’avoue que j’avais déjà vu une vidéo sur cette explication, que les japonaises trouvaient qu’elles avaient un gros visage rond comme des chibis… je n’ai jamais regardé très attentivement le visage d’une japonaise mais je trouve ça assez drôle.
    L’americain tout déchiré a pu retrouver sa copine et son hotel du coup ? elle devait pas être contente la copine d’ailleurs ^^

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*