Fumer au Japon

Aujourd’hui, un article sur un sujet apparemment banal mais qui a une ampleur particulière au Japon : Le tabagisme. La différence avec la France est flagrante à tous les niveaux.

En France, la promotion du tabagisme est extrêmement réglementée comme vous le savez. Les prix augmentent chaque année pour dissuader les fumeurs et le prix du paquet est devenue un des plus chers en Europe. Il est interdit de fumer dans les lieux publics, bars, quais de gare, restaurants et j’en passe. Faire la publicité de la cigarette ou présenter sous un jour positif est aussi strictement interdit. Donc pas de publicité à la télé et l’apparition de produits liés au tabac est très contrôlé par le CSA sur les écrans. Il y aussi eu plusieurs campagnes et plans antitabac pour montrer les dangers du tabagisme passif par exemple ou mettre en avant les cancers provoqués par ce dernier. Vous voyez aussi souvent sur vos paquets des photos très explicites de poumons noircis et de gorges perforées. Prochainement, ce sont les paquets neutres (sans logos) qui seront probablement adoptés et il y a encore une augmentation des prix prévue bientôt. Les buralistes français sont en colère.

img_mevius

Et bien moi je dis amis buralistes, venez vous installer au Japon ! Rien de tout ce que vous venez juste de lire au dessus n’a cours au Japon. Ici, l’industrie du tabac et les lobby du tabac sont surpuissants et ont carte blanche. Vous connaissez le slogan de Japan Tobacco, le géant du tabac au Japon ?! « La fabrique de plaisir » ! Du coup, tout le monde fume ici, jeunes et vieux, hommes et femmes. Il y aurait environ 30 millions de fumeur au Japon. Même les événements sportifs sont sponsorisés par l’industrie du tabac !

Ici vous trouvez des distributeurs de cigarettes à chaque coin de rue (il y en aurait 600.000 dans le pays) et vous pouvez fumer dans beaucoup d’endroits, bars, restaurants, boites de nuit, etc . Dans la rue techniquement c’est réglementé, il y a des espaces prévus pour ça. Mais malgré leur respect maladif des règlements, les japonais n’en tiennent souvent pas compte. Et concernant le prix du tabac ? Il est risible. Le paquet de cigarettes s’achète en moyenne 400¥ et vous pouvez en trouver des moins chers. Au moment où j’écris cet article, avec le taux actuel qui est devenu très avantageux depuis quelques semaines, 400¥, ça fait même pas 3€ !! C’est tentant hein ?!

peace cigarettesBeaucoup de parfums existent aussi pour donner envie aux gens de fumer ainsi que différents dosages de nicotine. La plus forte est un paquet de la marque Peace qui affiche 28mg et ce, sans filtre. J’ai essayé, ça fait tourner la tête quand on pas l’habitude.

L’impression que j’ai de tout ça est simple depuis que je suis arrivé : En France, fumer c’est mal. Au Japon, fumer c’est bien, c’est être cool et à la mode. À Osaka, je suis même tombé sur un lounge de la marque Mevius. On cherchait avec un pote un endroit tranquille où se poser et on est tombé sur ça. C’est un espace très classe et sans odeur de fumée où vous pouvez venir fumer vos propres cigarettes. Une hôtesse vient vous voir avec une tablette et vous montre des photos de plusieurs paquets de cigarettes qui sont des échantillons gratuits. Vous choisissez et elle vous apporte ensuite 3 cigarettes du modèle que vous avez choisi. Tout ça avec des écrans un peu partout où passent des pubs qui vantent le côté classe ou cool de la cigarette. Des mecs en costard qui fument lentement ou des jeunes qui s’éclatent sur la plage avec la clope au bec. Incroyable hein !? Inimaginable en France en tout cas. Il y a aussi pas mal de bars à Shisha où vous pouvez fumer entre amis dans une ambiance relax. Ça coûte en moyenne 1000¥.

En tant que français au Japon, vous allez vous retrouver dans 3 situations :

  1. Vous fumez.
  2. Vous ne fumez pas.
  3. Vous fumez occasionnellement, en soirée par exemple ou quand on vous propose.

Si vous êtes dans la 1ère situation, ici ça va être le paradis pour vous. Si vous êtes dans la 2ème situation et que vous êtes vraiment contre le tabac, vous ne devriez pas trop avoir de souci pour résister.  Vous ne serez pas non plus importuné par la fumée car les gens restent respectueux. Par contre, si vous êtes fumeur occasionnel, le Japon c’est le meilleur endroit pour devenir fumeur régulier. Ça ne coûte rien donc tout le monde vous en propose et parfois vous vous laissez avoir. Et vu le prix, vous allez être tenté d’en acheter de temps en temps ou d’en ramener avec vous en France.

Personnellement, je ne fume pas. Mais ici, c’est très dur de résister surtout en soirée quand tout le monde fume et vous en propose. Le tabac, c’est social.

Il est tout de même interdit de fumer avant 20 ans et donc d’acheter des cigarettes. Une carte d’identité vous est souvent demandée d’ailleurs. Il vous faudra aussi une carte spéciale pour acheter des cigarettes dans les distributeurs mais elle est gratuite. Les autres produits de fumette comme le shit ou la beuh sont par contre strictement interdits et sont donc rares et chers. Ils sont considérés comme des drogues dures par le gouvernement et si on vous trouve avec ou à en fumer vous pouvez être sûr que c’est au minimum l’amende ou le retour à la maison, voire la prison. Ne gâchez donc pas votre Working Holiday Visa pour un joint.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que peu importe ce qu’on peut entendre de positif ici ou ailleurs sur le tabac, vous pouvez être sûrs d’une chose : Le tabac est un lent poison et s’il ne vous tue pas directement, il participera à réduire votre espérance de vie.

 Voilà pour cet article sur le tabagisme au Japon. J’aimerai savoir ce que vous pensez de tout ça, alors commentez pour donner votre avis !

 

2 Comments

    • La dernière fois que je suis allé en boite, il y avait une hôtesse par étage qui nous faisait choisir des paquets de cigarettes sur des tablettes. Je pensais qu’on allait avoir des échantillons, genre 2-3 cigarettes mais non c’est bien le paquet entier qui était gratuit !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*