Le Kansai-Ben

Si vous venez vivre dans la région du Kansai ou Kinki de son autre nom (ce que je vous recommande chaudement !), vous entendrez les gens parler le Kansai-Ben qui est le dialecte japonais de la région. Evidemment si vous ne parlez le japonais que sous la torture, vous ne remarquerez rien en écoutant parler les gens. Mais si vous avez au moins quelques bases dans la langue, vous remarquerez vite que certaines structures grammaticales ou certains mots n’ont rien à voir avec le japonais classique. La façon de parler elle-même est différente.

Chaque région au Japon et parfois même certaines villes possèdent leur dialecte propre, une variante plus ou moins éloignée du japonais officiel, celui de Tokyo. Le Kansai est la 2ème région la plus peuplée du Japon après le Kantô, la région de Tokyo. Il y a des villes très réputées comme Osaka évidemment, Kyoto, Nara, Kobe, Wakayama ou encore Mie. Le Kansai-ben est parlée par la population de toutes ces villes et c’est donc un dialecte très connu au Japon.

C’est un dialecte très réputé dans le milieu humoristique également, où ses tonalités spécificités linguistiques et sonores font qu’il est très prisé à la télé et dans le domaine humoristique japonais et notamment dans le manzai, les duos de comiques japonais. De nombreux humoristes sont originaires du Kansai.

Concernant les autres dialectes au Japon, il existe aussi :

    • Hakata-ben
    • Hirsohima-ben
    • Hokkaido-ben
    • Nara-ben
    • Kyôto-ben
    • Kôbe-ben
    • Ôsaka-ben
    • Nagoya-ben
    • Ôita-ben
    • Tôkyô-ben
  • Nagasaki-ben

Ce ne sont que les plus connus, mais il y en existe au moins le double voire le triple si on pinaille. Vous remarquerez que certaines villes comme Osaka ont aussi leur dialecte particulier, en plus du dialecte de la région. Le japonais parlé à Okinawa, l’Okinawaïen, n’est même pas considéré comme un dialecte, mais une langue à part entière. Tous les japonais que j’ai rencontré m’ont dit qu’ils sont incapables de comprendre les habitants d’Okinawa tellement la langue est différente…

Comme vous le savez, j’habite à Osaka et j’apprends le japonais autant que je peux tout seul et j’ai souvent un peu de mal à comprendre les gens qui me parlent, surtout les petits vieux qui baragouinent à toute allure en dialecte ou les gens qui viennent des petites villes campagnardes. Le Kansai-ben est difficile à l’oreille quand on a pas l’habitude.

Mais quel est l’intérêt d’apprendre un dialecte japonais me direz-vous, le japonais de base étant déjà assez difficile ?

Et bien je dirais que déjà vous n’avez pas trop le choix en fait. Tout d’abord presque chaque ville a son propre dialecte. Même en étant à Tokyo où le japonais reste quand même basique, vous rencontrerez des japonais de tous les coins du Japon qui amènent avec eux leur façon de parler. Si vous habitez dans une région ou un dialecte est présent, vous allez vous imprégner des variations locales de la langue sans même vous en rendre compte. Et rien que dans la région d’Osaka il y a plusieurs variantes, que vous habitiez dans le nord ou le sud !

Les japonais locaux auront tendance à vous enseignez un peu de leur dialecte par fierté. Le fameux « Ici, on parle comme ça » que vous rencontrez peu importe où vous alliez dans le monde. Si vous décidez d’apprendre le japonais dans le Kansai via une école de langue, des leçons privées ou des volontaires japonais, vous allez inévitablement apprendre un peu de Kansai-Ben. Les professeurs vous apprendront le japonais de base, mais si vous écoutez bien quand ils parlent, il y a du Kansai-ben qui sortira, c’est plus fort qu’eux !

Pour finir, je dirai que parler un dialecte vous permettra de mieux vous intégrer parmi la population locale. Dès que vous parlerez à un japonais d’une autre ville, il sera amusé et étonné de voir que vous parlez un dialecte.

De retour en France ou encore si vous croisez des japonais en dehors du Japon, parler un dialecte de leur pays amusera votre interlocuteur à coup sûr ! Si en plus c’est celui qu’il parle, vous allez vous faire un ami à coup sûr ! Imaginez un japonais qui apprends à parler avec l’accent de votre région !

Le Kansai-ben sonne un peu comme un dialecte campagnard pour moi : Les mots ont tendance à être abrégés au maximum et la prononciation est un peu marmonnée et agressive par rapport au japonais de Tokyo . Et beaucoup de mots sont familiers et ne peuvent pas être employés dans un contexte formel. Je dirai que les habitants du Kansai sont aussi un peu plus directs dans leur façon de parler que les habitants du Kantô. Tout ceci fait que le Kansai-ben sonne de façon un peu rude à l’oreille quand on a pas l’habitude.

Pour vous donner une idée de ce que ça donne, voici quelques mots en Kansai-ben :

Akan/あかん : C’est l’équivalent de Dame « だめ » qui veut dire mauvais, pas bien. Ça veut dire pas mal de choses, impossible et zut entre autres.

Chichai/ちいちゃい : C’est ちいさい qui veut dire petit, prononcé différemment.

Omoro/おもろ : Intéressant. C’est おもしろい prononcé en abrégé.

Nanya/何や : Ça veut dire « Quoi? ». C’est l’équivalent de « 何? ».La particule や remplace le だ en Kansai-ben.

Chari/チャリ : Ca veut dire vélo au lieu de Jitensha/じてんしゃ. On dit aussi mamachari/ママチャリ pour parler des bicyclettes avec un panier devant. J’en ai une  😎 .

Nanbo/なんぼ : Ça signifie « Combien ça coûte ? » au lieu de ikura/いくら. C’est un mot très connu.

Ookini/おおきに : signifie merci au lieu de arigatō/ありがとう. Encore un mot typique que l’on entend dans la région.

La grammaire est aussi bien différente de celle qu’on vous apprend dans les manuels de japonais. Par exemple, il est très commun d’enlever le i final des i-adjectifs. Atsui (暑い) qui veut dire « chaud » devient atsū (あつ〜). On n’emploie pas le mot きみ non plus qui veut dire « tu ». Ils emploieront plutôt あんた une forme familière de あなた ainsi que ほん au lieu de もの pour dire chose. Ils finissent beaucoup de leurs phrase avec la particule で ou や.

Et ce ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres.

Je vous invite à jeter un œil à mon article pour vous aider à apprendre le japonais. À la fin, il y a un lien avec un site (en anglais) pour apprendre le Kansai-ben !

Voilà j’espère que cet article vous aura intéressé et convaincu de vous intéresser aux dialectes japonais. N’hésitez pas à commenter si vous parlez un dialecte japonais !