Le sens caché des kanjis

Depuis que je me suis mis à apprendre le japonais et donc par conséquent les kanjis qui vont avec, je suis bien content de pouvoir lire tout ce qui m’entoure. Le truc c’est qu’en japonais, on peut très bien savoir parler, mais ne pas savoir écrire ou lire. Pas mal d’étrangers sont dans ce cas à mon avis. Je ne vous cache pas que l’apprentissage des kanjis c’est un périple, mais ça vaut vraiment le coup au final. Et la route est encore longue, j’en connais quelques centaines et il m’en manque encore quelques bonnes centaines à apprendre avant de pouvoir lire genre un journal ou juste les news.

Mais bref, maintenant quand je lis des mots que je ne connais pas composés de plusieurs kanjis, je les déchiffre un par un pour essayer de comprendre la signification globale du mot. Et je me suis aperçu que pas mal de mots ont des significations « cachées » intéressantes. En gros pour ceux qui voient un peu comment fonctionne la langue japonaise, chaque mot est composé d’un ou de plusieurs kanjis qui ont chacun leur propre signification. Chaque mot japonais est donc l’association du sens de chacun des kanjis qui le compose. Vous avez suivi ?!  😯
Si la plupart des mots obtenus ont donc un sens logique d’autres sont en fait des associations de kanjis vraiment surprenantes et amusantes. On en apprends du coup beaucoup sur la logique et la façon de penser des japonais. C’est toujours dingue de se rendre compte à quel point la culture et la façon de voir le monde imprègnent l’écriture et le langage.

Voici du coup quelques exemples que j’ai sélectionné car je les trouve intéressants. Notez qu’il y a souvent plusieurs façons décrire un même mot en japonais, avec des combinaisons de kanjis différentes. Certains mots peuvent aussi parfois être un peu anciens, peu ou plus usités ou ne se rencontrent qu’à l’écrit.

  • 日本 (Nihon) : Je commence par le plus connu, le nom du Japon qui signifie l’origine () du jour (). La signification est à peu près la même en français, le pays du soleil levant. Rien d’étonnant quand on sait que le soleil se lève très souvent avant 6h !
  • 売春 (Baishun – prostitution) : Celui-là est intéressant car il est constitué du kanji () qui veut dire vendre et du kanji () qui veut dire printemps. Donc en gros, vendre le printemps ou la floraison. Je trouve l’idée franchement saugrenue mais assez poétique bizarrement.
  • 空手 (Karate) : Il est composé du kanji () qui veut dire vide et du kanji () qui signifie main. Un art martial qui se pratique les mains vides, sans armes donc. Logique.
  • 手袋 (Tebukuro – le gant) : C’est-à-dire le sac () pour les mains (). Judicieux mais pas forcément logique !
  • 遊女 (Yuujo – fille de joie) :  L’idée c’est une fille () pour jouer ().
  • 農薬 (Nouyaku – pesticide) : Littéralement, le médicament () pour l’agriculture (). Faut voir les choses sous cet angle… Ils ne connaissent pas le Glyphosate® on dirait…
  •  (手首) (Tekubi – le poignet) : Le cou () de la main (). Pareil pour la cheville 足首 (ashikubi), le cou du pied. Les Japonais ont donc 5 cous !
  • 辻取り (Tsujitori) : Ça se traduit par « fait de prendre une épouse en kidnappant une femme passant sur la route » ! Je déconne pas cherchez sur Internet ! Franchement je sais pas qui a trouvé ça, mais c’est n’importe quoi. Il n’a plus l’air très utilisé celui-là non plus. Tu m’étonnes…
  • 箱入り娘 (Hakoirimusume) : Ce mot composé veut littéralement dire « jeune fille bien gardée par sa famille ». Il est composé des kanjis qui signifient boîte (), entrer (入り) et fille (). Garder sa fille dans une boîte, vous avez l’image. Essayez de le placer dans une conversation celui-là !
  • Le mot keikan avec ses deux significations en fonction des kanjis utilisés pour l’écrire. Sens 1 : Policier (警官). Sens 2 : (鶏姦) Sodomie. Tiens tiens… 🙄
  • 姦しい (Kashimashii) : Celui-là il est connu sur internet ! La composition du kanji en elle-même est marrante car il est composé 3 fois d’un autre kanji, celui de la femme () et il veut dire bruyant, jacassant. En gros, quand 3 femmes se rassemblent, ça jacasse… (⇒女三人寄れば姦しい.) Il n’est plus trop utilisé par contre j’ai l’impression…(photo ci-dessous).

C’est vraiment une petite sélection juste pour vous donner un aperçu, mais vous pouvez en trouver plein d’autres !

Parfois certains mots en katakana ont aussi des significations cachées ou sont des acronymes de mots anglais.

  • カラオケ (Karaoké) : Il est composé du mot kara () qui veut dire vide et de « orchestra » en anglais (オーケストラ), c’est-à-dire  » orchestre vide « . Celui-là est logique.
  • ポケモン (Pokemon) : Il a fallu que j’arrive au Japon pour finalement comprendre la signification du nom de ce jeu qui a enchanté une bonne partie de mon enfance. C’est tout simplement l’abréviation de ポケット モンスター (Pocket Monsters), monstres de poche en français. Je me sens complètement ignare d’être totalement passé à côté de ça pendant tout ce temps…
  • たまごっち (Tamagotchi) : Le célèbre animal de compagnie virtuel japonais qui apparemment fait son grand retour dernièrement est un mot-valise créé à partir des mots « œuf » (, tamago) et « montre » (ウォッチ, wotchi).

Les villes japonaises et certains endroits et lieux ont aussi des significations historiques ou géographiques intéressantes. Par exemple :

  • Tokyo (東京), c’est « la capitale de l’Est« . Pendant une longue période, la capitale du Japon jusqu’à ce qu’elle soit déplacée en 1868 à Tokyo, plus à l’est donc.
  • Ginza (銀座), le quartier du « siège d’argent ».
  • Ōsaka (大阪), la ville où j’habite, veut dire « La grande colline ».
  • Chiba (千葉市) signifie la ville des « 100 feuilles ».

En cherchant la signification des noms propres japonais, je suis tombé sur ce site qui recensent toutes les significations des plus grands noms propres au Japon. Je vous mets le lien ci-dessous. Jetez-y un coup d’œil !

Le sens du nom des villes japonaises.

Voilà j’espère que cet article vous aura intéressé et amusé. Si vous connaissez d’autres mots qui s’écrivent avec des kanjis bizarres, postez-les en commentaires !

 

3 Comments

  1. J’avais toujours entendu le raisonnement qu’une épouse gère bien le budget du foyer, fait les courses avec attention, surveille les fournisseurs et éventuellement les domestiques… une idée d’un autre temps qui n’était pas du tout limitée au Japon.

  2. Moi celui qui m’interpe le plus est 安 (yasui = pas cher, bon marché) : c’est bon marché d’avoir une femme sous son toit (on fait des économies de femme de ménage) ? Ou bien on la garde à la maison et elle ne dépense pas dans les boutiques ? Jamais pu obtenir d’explication d’un Japonais

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*