Bilan personnel après 1 an en WHV

Voici le bilan personnel de mon Working Holiday Visa Japon. J’ai fait un bilan en deux parties pour les 1 an avec d’un côté le bilan de ce que j’ai fait ce dernier mois et ici mon bilan personnel après un an au Japon. Je l’ai divisé en plusieurs catégories pour plus de clarté.

Travail : Je suis vraiment content de ce côté-là parce que je pensais galérer et finalement j’ai pas eu de soucis. Je précise que je m’étais bien préparé aussi. J’ai juste eu une petite frayeur vers février après presque 6 mois : J’avais beaucoup dépensé pendant mon road trip de 10 jours et je m’étais rendu compte que mon boulot au restaurant ne me permettrait pas de survivre encore longtemps. Mais finalement, j’ai enchaîné avec mon boulot à l’école dès le lendemain où j’ai arrêté au restau donc aucun problème. Peut-être que j’ai eu de la chance parce que j’ai vraiment pas cherché beaucoup au final, mais les autres gens en WHV que j’ai connu ici pendant cette année n’ont pas eu trop de soucis non plus pour trouver du travail sur Osaka ou ailleurs même si parfois ça semblait pas facile pour certains.

Argent : Pas de souci à ce niveau-là donc, j’aurai fini ce WHV sans vrai souci d’argent. Il me reste encore la moitié de mes économies prévues pour le Japon sur mon compte français et je me suis pas vraiment privé. Pendant les trois 1er mois, j’ai dépensé sans trop compter en voyages, soirées, restaurants et autres sorties diverses. Mais l’argent rentrait doucement avec les petits boulots. Puis les 3 mois suivants, j’ai dû faire gaffe par contre. Les 6 derniers mois du WHV par contre, le boulot à l’école payait bien et je n’ai plus eu aucun souci ! J’ai pu recommencer à voyager et à sortir pour profiter du Japon au max. Je précise quand même que je fais partie des chanceux, c’est pas aussi facile pour tout le monde quand même surtout pour trouver un job en full-time.

Voyages : Je n’ai évidemment pas pu voir tout ce que j’aurai voulu voir en un an, mais je suis satisfait de tout ce que j’ai pu visiter. J’ai été plusieurs fois à Tokyo, dans toutes les principales villes du Kansai, à Hiroshima et Nagoya et j’ai aussi fait un grand tour de Kyushu. Je connais bien évidemment la ville d’Osaka par cœur. J’ai pu visiter l’ile d’Awaji aussi et une bonne partie de l’île de Shikoku.

J’aurai bien aimé visiter le nord du Japon comme Hokkaido, les îles du sud avec Okinawa notamment ou des villes comme Sendai et pourquoi le Japon de l’envers où l’on va rarement vu qu’il y a moins à voir. J’aurai aussi aimé allé dans plus de petites villes pas du tout touristiques ou en pleine campagne pour voir la différence avec les grosses villes. J’ai pa vu le Mt. Fuji non plus, j’aurai aimé l’escalader juste pour la check list.

Sorties : Là j’ai pas mal envoyé j’avoue !  :mrgreen:  Sur Osaka, il y a énormément d’endroits et d’opportunités pour sortir et s’amuser et j’en ai bien profité. Je trouve que j’ai beaucoup trop dépensé en faisant la fête, mais il y a pas de soirée que je regrette. Je me suis bien marré avec des japonais et les potes gaijins et j’ai rencontré des tas de gens sympa, bizarres, marrants et incroyables aux aléas des soirées.

Rencontres : J’ai rencontré pas mal de japonais, pas autant que je voudrais bien sûr, mais suffisamment pour me faire une idée du Japon et de sa mentalité. J’aurai aimé faire un peu de wwoofing pour rencontrer des gens un peu différents et approfondir mes connaissances culturelles, mais finalement je n’ai eu ni le temps ni l’opportunité d’en faire. J’ai pu aussi assister à pleins d’événements culturels et de matsuris et j’ai rencontré pleins de gens en soirées internationales avec plus ou moins de succès et d’expériences diverses. Je mets une mention spéciale ici à tous les autres français en WHV que j’ai croisé ici, parce que j’ai rencontré vraiment des gens géniaux et intéressants !

Langue : J’ai indéniablement progressé ! Avant de venir au Japon, j’avais quand même étudié le japonais pendant 3 ans à la fac et j’avais étudié en solo pendant des semaines avant de partir, mais en arrivant, j’étais complètement perdu et incapable de comprendre et de me faire comprendre.

Ça m’a pris beaucoup de temps et de travail personnel pour commencer à parler de manière plus fluide et à faire des progrès, mais je dirai quand même que tout ce que j’ai appris avant de venir a été très utile. Tout était dans un coin de ma tête et ne demandais qu’à être réactivé. Je suis encore loin de maîtriser totalement la langue mais je peux enfin dire que oui, je parle japonais ! J’ai amélioré plusieurs compétences, surtout l’expression et la compréhension orale et un peu l’écrit (même si je suis toujours pas top en kanjis). Pour ceux à qui ça parle, je me classerai environ au niveau N3 ou N2 sur le JLPT en partant d’un N5 à mon arrivée ici.

Mon seul regret, c’est de ne pas avoir étudié plus souvent. Parfois j’avais la flemme, souvent j’avais pas le temps ou la motivation et en bossant plus régulièrement, j’aurai carrément pu atteindre un niveau bien meilleur.

Blog : Une vraie réussite ^^ ! Je me suis mis au blogging juste pour le fun dans le cadre du WHV Japon, pour raconter mon expérience et donner des conseils. J’y connaissais que dalle en WordPress, création de site et tout le reste et j’ai dû tout apprendre tout seul sur internet. C’était vraiment pas facile au début et en fait ça a été une super expérience au final; j’ai pu apprendre pleins de trucs utiles qui me serviront toujours. J’ai commencé petit puis en parlant du blog un peu partout autour de moi et en écrivant 2-3 articles utiles, j’ai finis par me créer une petite place sur le net dans la catégorie WHV Japon et j’en suis bien content. Surtout, le blog m’a permis de découvrir pleins de gens qui viennent d’un peu partout et qui ont le même intérêt que moi pour le Japon. J’ai eu de bonnes discussions avec des internautes et j’ai pu me faire des potes et renseigner pleins de gens ainsi qu’échanger sur pleins d’aspects du Japon et c’était ça l’objectif premier.

Par exemple, presque tous les français qui sont venus à l’auberge où je suis m’avaient contacté avant via le blog. Blog = Pleins d’amis et super rencontres !

Quelques points négatifs : 

Il en faut un peu bien sûr. Je dirai déjà que les japonais ne sont pas toujours très faciles d’accès. Il y a la barrière de la langue bien sûr, mais leur façon de penser et d’agir est parfois un peu énigmatique. C’est facile d’avoir pleins de connaissances ici, mais c’est très difficile de se faire de vrais amis japonais qu’on gardera pour longtemps. Ils aiment bien les étrangers mais c’est un peu comme si on était des animaux rares : C’est pour les photos et la frime mais c’est tout. Les bons potes que je me suis fait ici sont surtout des étrangers.

Il y aussi le fait qu’en arrivant au Japon avec un WHV, on ne rentre dans aucune catégorie. On n’est ni étudiant, ni salarié et comme on est pas japonais on est un peu à part. On part de zéro en général niveau relations sociales et il faut se bâtir un réseau de contact et de potes à partir de rien. Si vous aimez faire ça, vous allez être ravi mais parfois on peut se sentir un peu seul.

Bilan du WHV :

Une excellente expérience clairement. Je suis vraiment content de m’être lancé là-dedans et d’être allé à l’autre bout du monde. J’y ai gagné des super souvenirs, j’ai pu observer une culture vraiment intéressante et j’ai appris pleins de choses.

Je recommande vraiment à tous ceux qui sont tentés ou qui hésitent encore, de se lancer dans l’aventure du WHV Japon car vous ne le regretterez pas. C’est une occasion unique et vous allez vivre des trucs de dingue !  😎

 

2 Comments

  1. Donnez un cookie à cet homme, il parle juste ^^ ç’a été génial de suivre tes aventures sur ton blog, et aussi de te rencontrer. Alex, ce n’est pas pour te faire peur, mais un petit conseil, comme l’a dit Manu: prépares-toi un minimum avant de venir, ne fais pas comme moi! Tout va bien maintenant mais les 6-7 premiers mois ont été très difficiles, j’ai failli lâcher l’affaire (je précise que je ne parle pas un mot de japonais et que j’suis venu totalement à l’arrache, donc je ne considère pas mon expérience comme « représentative »)

  2. Beau bilan! Après avoir suivi ton blog toute l’année, ça m’a motivé pour mon futur PVT!
    Fais nous encore un article sur le retour au bercail une fois rentré. Ca, ça doit pas être évident!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*