Quelle ville pour un Working Holiday Japon ?

Encore une question que doit se poser un futur pvtiste une fois le visa en poche : Dans quelle ville s’installer pour faire son PVT (ou Working Holiday Visa) au Japon ?

A moins de choisir de faire un road trip d’un an ou de ne faire que du woofing dans des coins paumés, vous devrez trouver une ville où vous installer. Donc autant bien choisir son point de chute.

Tout dépend en fait de ce que vous recherchez en allant au Japon en PVT : être le seul français/étranger du coin, faire la fête dans une grosse ville ou être perdu en pleine campagne, trouver du travail facilement, visiter des lieux historiques, etc.

Je vous propose donc une petite sélection de villes pour vous aider à choisir si vous n’avez toujours pas décidé de votre ville de destination. J’ai pris comme critères de sélection la taille de la ville, les opportunités de travail, la localisation, le coût de la vie, la richesse culturelle de la ville et sa région et le fait que la ville soit plutôt cosmopolite ou non.

Voici donc une petite liste de 9 villes que j’ai sélectionné pour vous :

900px-Symbol_flag_of_Tokyo.svg
Le symbole de Tokyo

Tokyo : La grande et l’éternelle. Vous y trouverez de tout évidemment : des français et des étrangers par milliers, du boulot un peu partout, des sorties/événements/activités en tout genre. On peut y passer un an et ne pas avoir tout vu. C’est la ville de destination classique pour plus de 80% des pvtistes. Vous pourrez donc rencontrer de nombreux pvtistes. Mais n’oubliez pas que Tokyo n’est pas représentatif du Japon tout comme Paris ce n’est pas la France (vive la Bretagne !). C’est aussi la ville la plus chère et la plus peuplée au monde selon plusieurs classements.

800px-Flag_of_Osaka_City.svg
Le symbole d’Osaka

Osaka : C’est un peu l’alternative à Tokyo pour quelqu’un qui veut faire un PVT en restant dans une seule ville : une très grande agglomération sans la folie de la capitale. 3ème plus grande ville du Japon (2.6m d’hab.), vous y trouverez moins d‘étrangers et un peu moins de travail aussi. Mais comme il y a moins d’étrangers, vous multipliez aussi vos chances d’être pris car il y a moins de concurrence. La vie y est un peu moins chère que dans la capitale évidemment. La ville est située dans la région du Kansai qui est considéré comme le centre historique et culturel du Japon. Nara, Kobe et Kyōto sont juste à côté donc beaucoup d’endroits intéressants à visiter se trouvent à proximité. Les habitants d’Osaka et du Kansai parlent également un dialecte très connu au Japon, le Kansai-Ben. C’est vraiment LA ville que je recommande pour faire un PVT : Des gens adorables et chaleureux, peu d’étrangers, très bien située géographiquement et surtout une nightlife de folie. Lisez mon article sur Osaka, pour tout savoir sur cette ville !

nagoya
Le symbole de Nagoya

Nagoya : C’est la 4ème ville du Japon par sa population (2.2 millions). Elle est bien située entre Tokyo et Osaka et possède un accès à la mer. Il y a de nombreux musées, de grands centres commerciaux, beaucoup de temples, sanctuaires et parcs et la cuisine locale y est également très riche. La ville est aussi réputée pour son engagement écologique et les personnalités qui y sont nées. La ville a aussi un caractère international grâce à la très grande présence de japonais d’origine brésilienne, les Nikkei. Le mont Fuji est aussi accessible facilement depuis là. Pour y avoir été, mon avis perso est que ce n’est pas la meilleure ville pour faire un PVT. C’est une ville industrielle donc il y a plus de travailleurs que de jeunes et il y a peu d’endroits pour faire la fête.

800px-Flag_of_Kyoto_City.svg
Le symbole de Kyoto

Kyōto : C’est l’ancienne capitale du Japon et elle se trouve dans le Kansai. Elle est un peu plus petite qu’Osaka (1.5m d’hab.) et les deux villes sont très proches, presque collées. Il y a beaucoup de festivals l’été et aussi beaucoup d’étudiants japonais. Apparemment, c’est la 3ème ville de destination pour les pvtistes français. La ville est un véritable musée à ciel ouvert. Il y a donc en permanence de nombreux touristes qui la visite car la ville offre de nombreux spots réputés dans le monde entier. Pour chercher du travail vous pouvez être aidé par l’institut français du Kansai. La ville est le « partenaire d’amitié» de Paris. Ayant visité la ville plusieurs fois, je dirai que côté culturel et touristique la ville est mondialement imbattable. Cependant, en tant que pvtiste, les opportunités de travail sont plutôt bouchées et la ville n’est pas très animée le soir au final.

yokohama
Le symbole de Yokohama

Yokohama : C’est la 2ème ville du Japon avec près de 4 millions d’habitants. Cette ville portuaire située juste à côté de Tokyo est historiquement internationale. Elle abrite d’ailleurs le plus grand Chinatown du Japon. Le centre ville est très beau et abrite de nombreux bâtiments de style occidental qui confirme l’atmosphère occidentale de la ville. Comme presque toutes les grandes villes au Japon la ville possède un aquarium, quelques grands parcs, des spas resort et des musées à thèmes. La ville est bien située pour visiter Honshu et assez grande pour y trouver des opportunités d’emploi en PVT. Elle est jumelée avec Lyon.

900px-Flag_of_Fukuoka_City.svg
Le symbole de Fukuoka

Fukuoka : La grande ville du sud (1.5M d’hab.) sur l’île de Kyūshū avec une histoire bien remplie. La ville est tournée à l’international depuis très longtemps et est par conséquent très dynamique culturellement avec plein de musées à visiter, des festivals, des traditions culinaires endémiques ainsi qu’un célèbre château à voir (même s’il n’en reste que des ruines). Autant dire que vous n’allez pas vous ennuyez. Les habitants parlent le dialecte de l’ile de Kyūshū,  le Hakata-ben. La ville est jumelée avec Bordeaux. Une ville vraiment intéressante que je recommande tout particulièrement pour faire un PVT si vous voulez découvrir le sud du Japon.

sendai
Le symbole de Sendai

Sendai : Une ville un peu plus petite que les autres (environ 1 million d’hab) et située au Nord de l’île principale mais qui fait quand même partie des 12 plus grande ville du Japon. La ville est traversée par une rivière connue et le climat est plutôt chaud. De plus la ville est rarement touchée par les typhons. Il y a un quartier d’affaires important et les universités sont réputées dans tout le pays. Il y beaucoup d’activités culturelles notamment des matsuris en été. C’est une bonne ville pour y faire un PVT en s’intégrant à la vie japonaise. La ville est jumelée avec Rennes, la ville où j’habite en France donc petit clin d’œil aux Bretons. 😉

Le symbole d'Okinawa
Le symbole d’Okinawa

Okinawa : Que vous habitiez dans la ville d’Okinawa ou ailleurs sur l’île (à Naha la capitale par exemple), vous serez un peu isolé du reste du Japon. Dépaysement assuré au niveau du climat aussi qui est quasi tropical. Vous croiserez plus d’étrangers que dans le reste du Japon notamment du fait que l’île abrite de nombreuses bases militaires américaines. Parler anglais vous aidera peut-être à trouver  du travail sur place. L’okinawaïen est la langue parlée sur place et diffère du japonais officiel. Les gens ont aussi une culture et une mentalité différentes que les autres japonais. Si vous faites votre PVT là-bas, n’hésitez pas à visiter les centaines d’autres îles autour d’Okinawa, chacune est unique…

Fukuoka
Le symbole de Sapporo

Sapporo : Bien qu’isolée sur l’île d’Hokkaido, tout au Nord, Sapporo est tout de même la 5ème ville du Japon en terme de population (5 millions). Le climat y est glacial en hiver (croyez-moi j’y ai été !), mais les étés sont plus supportables que dans les villes du sud. La ville est très bien desservie par avion (moins de 2h depuis Tokyo ou Osaka), et train, métro et aussi tramway dans la ville même. Le style de la ville est très différent du reste du Japon; on se croirait plus au Canada avec des grandes avenues et des gros buildings récents. Profitez-en pour visiter les nombreux parcs que comptent la ville et la région d’Hokkaido. C’est un bon endroit pour y faire du woofing et se dépayser. Vous pourrez aussi en découvrir plus sur la culture Aïnous, les premiers habitants de l’île. Et les habitants de Sapporo sont vraiment vraiment cool ! J’espère aussi que vous comprenez le Sapporo-ben, car ce dialecte est vraiment différent du japonais classique.

Voici maintenant mon top 3 perso des villes où faire son PVT :

Osaka : J’y ai fait mon PVT et franchement, c’est une ville fantastique !
Tokyo : Même si je n’aime pas les grosses capitales effervescentes, Tokyo, c’est quand même quelque chose à ne pas rater ! Impossible de s’ennuyer en passant 1 an là-bas.
Fukuoka : J’ai été très agréablement surpris en la visitant. c’est très vivant, très jeune, avec de beaux endroits à visiter.

Vous pouvez aussi retrouver cet article sur ma chaîne YouTube avec encore plus d’infos ! N’oubliez pas de vous abonner !

…………..

Si vous avez des suggestions sur une ville intéressante pour faire son PVT ou un témoignage, laissez un commentaire !

Je vous met en bonus une petite carte du Japon pour que vous puissiez vous amuser un peu. 😉

 

12 Comments

  1. Salut Manu! (Si je peux me permettre 🙂 )

    Ca fait un moment que je vadrouille sur ton blog, c’est très intéressant. (Merci!)
    J’ai obtenu mon PVT fin aout, et je pars début Mars.
    Mon plan à l’origine, c’était 3-4 semaines à Tokyo, puis 5 mois sur Kyoto, à enseigner le français et l’Anglais (ce que j’ai fait ici en France pendant 1 an, étant revenue bilingue de 18 mois en Nouvelle-Zélande).
    Mais faut dire qu’ayant lu cet article, je doute un peu de mon choix.

    Le truc, c’est que j’aime pas les grandes villes. Je suis pas une grande fêtarde non plus, même si j’aime sortir de temps en temps. J’avais pensé Kyoto parce qu’il me semble qu’entre la ville et les montagnes alentour, je pourrai y passer 5 mois en voyant des trucs nouveaux tous les jours. J’adore ce qui est lié au patrimoine (architectural, mais pas seulement), et les randos en pleine nature.
    J’avais pas pensé au problème du tourisme à Kyoto… :s

    Mais je vois aussi que ça fait maintenant 2 ans environ que tu es au Japon, et peut-être pourrais-tu me donner un avis plus éclairé avec ce recul, et considérant ce que je cherche?

    • Salut Jake et merci de me lire!
      Bon alors déjà si tu aimes pas les grandes villes, Tokyo ça risque pas d’être ton truc et je détaille pas pourquoi ^^.
      Même à vélo c’est difficile de se déplacer tellement tout est loin.
      Kyoto est une ville (très) intéressante niveau historique mais bon en 2-3 semaines tu auras tout visité et c’est pas une grande ville. En revanche le département de Kyoto doit être sympa pour la rando je pense, car la nature y est très belle.
      Après rien ne t’empêche de bouger sur plusieurs villes comme tu as prévu mais si tu comptes trouver du travail tu devras te poser quelques part plusieurs semaines.
      A toi de voir bien sûr et je vais pas te recommander Osaka parce que j’y habite ^^
      Pour le boulot tu trouveras plus facilement sur Osaka je pense mais comme les deux viles sont très proches c’est possible de commuter.
      Voilà en somme, je te conseille de regarder en avance sur des forums les impressions qu’en on les gens qui vivent dans ces villes pour te faire une idée avant d’arriver ici

      • Haha, ouais, Tokyo y’a pas moyen! 😀 J’ai envie de visiter, bien sûr, et mon seul contact au Japon y habite, donc j’y passe, évidemment, mais y vivre, non merci.

        J’ai commencé à lire les impressions des gens sur plusieurs blogs. C’est frustrant parce qu’Osaka et Kyoto ont l’air de s’équilibrer pour moi. L’ambiance d’Osaka a l’air plus agréable, mais Kyoto a tout ce que j’aime, sur une petite échelle. Donc ça revient toujours à « Habiter ici et commuter là » ou l’inverse…

        En tous cas, merci beaucoup pour ton message, ça m’a éclairci les perspectives! 😀

        A tout hasard, comme tu as l’air de bien connaître, aurais-tu des recommandations sur les coins où vivre à Kyoto, qui soient proche du centre mais tranquilles?

        J’espère qu’on aura l’occasion de se rencontrer sur Osaka, que j’y vive ou que je visite! 🙂

        Merci encore!

  2. (Pour un PVT)
    Perso un des critères important dans mon choix c’est la night life, donc Tokyo ou Osaka de ce que j’ai pu lire. Mais ça c’est parce que pour les autres villes j’ai peur que justement cette night life soit trop maigre. J’avais pensé à Sendai j’aime beaucoup de ce que j’en ai vu ou encore Okinawa pour avoir la plage et un hiver au calme, mais bon voila niveau night life je sais pas ce que ça donne, donc dommage.

    • Pour avoir effectuer le tour des villes du Japon (une bonne dizaine) tu n’as pas à te faire de soucis à ce niveau là .

      Tokyo a bien sûr la « nightlife » la plus dynamique car c’est la capitale et elle est énorme . Mais Sendai par exemple n’est pas en reste .
      Celle où j’ai trouvé que la night life était la plus facile est sans conteste Nagoya car ils ont une touche sud-américaine qui les rend très fêtards ( que j’affectionne beaucoup pour ma part) et que tu ne retrouves pas ailleurs.

      Fukuoka n’a aucun problème au niveau de la nightlife non plus ! quand on va à Tenjinbashi y a de quoi faire, tu peux me faire confiance( j’ai beaucoup aimé d’ailleurs là bas, je résidais à Hakata pour ceux qui connaissent)

      Tu sembles considérer que Tokyo et Osaka sont les deux seules villes où il y a de l’ambiance la nuit mais c’est parce que tu ne vois que des Blogs sur Tokyo et Osaka j’imagine . Bon Tokyo je veux bien( et elle surpasse de loin ses concurrents) mais Pourquoi Osaka dans le lot? ce n’est pas une ville très grosse et n’a qu’un seul quartier pour la night life c’est Namba( qui n’est pas très gros d’ailleurs, je le fait en 5-10 minutes à pied). Tout le monde prends Osaka en seconde option mais Nagoya est une agglomération de 8 millions d’habitants, bien plus dynamique de ce côté là et ses quartiers de nuit sont 2 à 3 fois la taille d’Osaka( à proximité de la gare et des tours jumelles, jetez-y un coup d’oeil franchement ça vaut le coup) .

      A Nagoya, il y a moins d’étranger cependant, à part des brésiliens et philippins (niveau blanc ça se compte sur les doigts de la main)

      Yokohama était très bien aussi, il y avait beaucoup de chinois et Tokyo est très facile d’accès.

      • Zuwan, concernant Osaka, je corrige, il y a Namba ET Umeda au nord, près de la station JR Osaka avec le quartier près de la station Fukushima qui est très dynamique. Et Namba, c’est infaisable à faire à pied, même en courant ^^ J’y vais à vélo très souvent et je me perds régulièrement dans le quartier derrière le grand Donquichote tellement il y a de bars et de clubs entassés. Et c’est sans compter America-mura, le quartier ricain de l’autre côté du pont Dotombori où il y a de nombreuses boites de nuit et des bars branchés. Osaka a vraiment une nightlife très développée, il y a de quoi faire et c’est souvent sous-estimée par rapport à Tokyo je trouve. Pour Nagoya, on m’en a tellement parlé que j’ai décidé d’y faire un tour entre le 25 et le 30 décembre si mon emploi du temps le permet ! Je vais pouvoir évaluer la nightlife en personne ^^

        • Super! Je suis très contente que tu t’intéresses à la Nagoya car personne n’en parle jamais et c’est pas juste! (les français pourraient innover quand même! ) tu seras peut-être le premier français à en parler sur ton blog si tu as le temps et je trouve ça très bien.

          A partir de la Station de Nagoya ( quel nom compliqué^^) il suffit d’aller direct plein est et tu auras les quartiers de Fushimi puis Sakae et enfin Shinsakae avec Oasis 21 (le nom du building de cosplay qui rassemble les Cosplay du monde entier) de forme ovale. Pas mal de bars donc , de nightclubs et de restaurants. C’est ce que je te conseille pour la nightlife.

          Pour le tourisme il y a évidemment le château de Nagoya qui n’est pas loin au Nord, les tours jumelles , le musée Togugawa, musée des sciences, sanctuaires d’Atsuta et j’en passe… Les choses ne manquent pas ! mais l’avantage c’est que Nagoya est très bien desservie!

          En tout cas joyeux Noël et bon voyage!

  3. Merci pour cet article!

    Moi je dirais qu’il y a deux type de pvtistes. Ceux qui utilisent leur working holiday en terrain conquis et les pvtistes de l’aventures qui choisiront plutôt des villes où il y a moins d’étrangers et donc de « vu et revu » (car Osaka l’est un peu aussi d’une certaine manière) que ce soit pour la concurrence avec les autres pvtites qui pourrait s’avérer acharnée ou bien les paysages et lieux encore inexplorés.

    Par exemple, tu ne cites pas Nagoya qui est pourtant une ville énorme entre Osaka et Tokyo ( à mi chemin entre le mont fuji et les temples de kyoto , proche du sanctuaire d’Ise dans la province de Mie ou encore des montagnes de nagano, si l’envie vous prend de faire du ski et de la randonnée) Pour moi, si il y a bien une ville où un pvtiste devrait se rendre, ça serait justement Nagoya car 1 an ça passe vite et à partir de Nagoya, dans un périmètre réduit, il y a moyen d’aller un peu partout au japon, rapidement et pour pas très cher.

    J’ajoute que vu le peu d’étrangers qu’il y a à Nagoya, c’est assez simple de trouver un ptit boulot qui permettra de financer votre voyage de plus ça vous permet d’être un peu original.

    J’ai une amie (mi-japonaise, mi-brésilienne) à Nagoya qui est dans son milieu car la diaspora Nikkei ( mi japonais, mi brésilien/péruvien) est très forte à Nagoya. D’ailleurs les femmes sont assez mignones là-bas car mi-latines, mi-japonaises, ça les rend particulières. C’est une ville qui a donc, comme toutes les autres, sa propre particularité et son propre charme, dommage qu’elle ne soit pas dans ta liste^^.

    • Salut Zuwan et merci pour ta présentation de Nagoya ! 😉 J’ai choisi 5 villes au moment d’écrire cet article mais maintenant que je suis au Japon, je vais pouvoir compléter mon classement et je vais y ajouter Nagoya pour sûr. Concernant Osaka, il y a pas mal de français je trouve mais rien à voir avec Tokyo bien sûr. Il y a très peu d’étrangers qui y vivent et peu de touristes. C’est dommage qu’elle soit un peu délaissée

      • Merci, Très contente que tu aies mis Nagoya et même d’autres villes, c’est un article très complet et quand on lit ton article on se rend compte que chaque ville est un pays à elle toute seule, tant elles sont différentes!

  4. Attention à ne pas confondre la ville de Fukuoka où il n’y a pas de château (seulement des ruines) et la préfecture où il y a effectivement des châteaux comme à Kita-Kyûshû 🙂

Les commentaires sont fermés.