L’Alphabet du Japon

Aujourd’hui, un petit article pour vous en apprendre un peu plus sur le Japon et cela de manière ludique évidemment !

Je vais présenter ça sous la forme d’un alphabet avec pour chaque lettre, un fait ou une anecdote représentatif du Japon. Je vais essayer de mettre en avant les phénomènes qui ont de l’ampleur selon mon point de vue. Pour certaines lettres, il y avait évidemment plusieurs mots possibles mais j’ai du faire des choix. Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Voici donc en 26 mots-clés ce qu’il faut savoir sur le Japon.

A comme Alcool. Ouais je sais c’est bizarre, mais au Japon, l’alcool est présent partout. Il y a des pubs partout à la télé et dans les rues. Pas comme en France où c’est très réglementé. On trouve aussi un très grand choix d’alcools et les japonais sont loin d’être les derniers en ce qui concerne la picole. Et l’alcool, j’en suis un spécialiste. ^^

B comme Bento. C’est le nom de la petite boite-repas pour ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner. On peut aussi s’en faire maison d’ailleurs. Le bento ici, c’est l’équivalent de nos sandwichs français. Ça coûte jamais bien cher et c’est très varié. J’en prends tous les jours pour aller au boulot.

C comme Conbinis. Ces petits magasins ouverts 24/7 rythment littéralement la vie ici. On peut vraiment tout y faire : Acheter des produits de première nécessité ou à manger, recharger son téléphone, acheter des billets de bus ou de concerts, etc… C’est un peu cher, mais on y fait toujours un tour vu qu’il y en a un tous les 50 mètres.

D comme Don Quihote. Cette chaîne de magasin est une vraie institution au Japon. Reconnaissable de loin grâce à son logo de pingouin sur fond jaune, c’est un genre de La Foir’Fouille, mais en plus classe et bien plus complet. On trouve vraiment de TOUT ! Allez y faire un tour et vous allez comprendre. Ils en ont ouvert un énorme juste à côté de chez moi et j’y passe mon temps désormais.

E comme Edamame. Ça peut paraître futile, mais c’est vraiment un incontournable au Japon ! L’edamame ce sont des fèves de soja bouillies et salées puis servies chaudes ou froides avec du sel. On en sert quasiment systématiquement avec de la bière ici et perso j’en raffole. Un peu comme notre saucisson à l’apéro.

F comme Femmes. Le Japon, c’est le paradis pour les femmes. Déjà, elles sont en majorité par rapport aux hommes et ensuite tout est fait pour elles : Les wagons réservés dans les transports en commun, les banquettes souvent aussi réservées aux femmes dans les boites de nuits, tous les magasins avec des produits de beauté que pour elles, etc… Le mâle japonais a parfois du mal à s’affirmer je trouve. L’inconvénient après, c’est que les japonaises ont souvent tendance à se comporter comme des princesses…

G comme Gosses. On entends très souvent que le Japon est vieillissant et ça se voit : il n’y a vraiment pas beaucoup d’enfants dans les rues. Il y a beaucoup plus de petits vieux et les familles nombreuses sont rares aussi.

H comme Hosts. Être host consiste à travailler dans un genre de bar spécialisé et à divertir les femmes qui payent souvent une petite fortune pour qu’on leur tienne compagnie. On les croisent toujours dans les quartiers branchés en train de rabattre des filles et ils sont toujours sapés super bizarrement avec des coiffures pas possibles. C’est à se demander si c’est vraiment ce genre de mecs qui font fantasmer les japonaises…

Celui à droite ressemble à un vampire sérieux. Au milieu, c’est un pote français qui se marre bien !

I comme Illimité. Très souvent dans les bars, restaurants ou les boites de nuit, il y a une option boisson ou nourriture illimité. C’est vraiment très courant ici et même si ça fait dépenser un peu plus, on en a toujours pour son argent surtout quand il s’agit d’alcool !

J comme Japoniser. Si vous vivez ici, vous comprendrez de quoi je parle. Les japonais ont tendance à recycler tout ce qui ne vient pas de leur pays à leur sauce. Quelques exemples : les mots étrangers prononcés à la japonaise, si mal qu’on fini par ne plus les comprendre ou encore les pubs ou les trailers de films tellement remixés qu’on finit par se demander si c’est le même film.

K comme Karaoké. Même si vous ne savez pas chanter, on s’en fout ! Le karaoké au Japon, c’est l’occasion de passer un bon moment avec ses amis dans un super endroit. Les salles sont bien aménagées et très intimes, le service est impeccable et on peut gueuler autant qu’on veut dans notre box sur un choix de chansons en général très complet. Parfois il y a même des boissons soft et de la glace offerts !

L comme Love Hotel. Ce genre d’établissements pullulent au Japon. Pas besoin de vous expliquer à quoi ça sert, le nom parle de lui-même. Ils sont très appréciés par les fêtards qui sortent de boite, les jeunes couples et les businessman discrets qu’on peut parfois voir s’y engouffrer (le mot est bien choisi hein^^ ).

M comme Mc Donald’s. Ouais bizarre hein !? Mais ici comme partout ailleurs, cette grosse marque américaine a su s’imposer même au pays du manger sain. Au Japon aussi, il y a un McDo tous les 10 mètres. Et c’est bien dommage parce qu’en tant qu’étrangers on est souvent tenté d’y aller quand on en a marre des nouilles parce que c’est de la bouffe qu’on connait et c’est aussi toujours ouvert.

N comme Nuit. Quand je pense à la nuit au Japon, je pense à de la lumière. Dans les grandes villes en tout cas, tout est éclairé. Il y a de la lumière partout, des enseignes qui clignotent, tout est ouvert et c’est très animé. Il y a clairement une 2ème vie la nuit et la nightlife est un univers à part entière qui est vraiment quelque chose à expérimenter.

O comme Organisation. Au Japon, c’est bien connu, tout est réglé au poil de cul et très bien pensé. Ils prévoient absolument tout, tout le temps et surtout pour le confort des clients. C’est très marquant quand on arrive surtout car le service est toujours impeccable. C’est vraiment une caractéristique culturelle que j’apprécie beaucoup ici.

P comme Pachinko. Ce jeu est une vraie drogue ici, il y en a vraiment partout ! Ce sont juste des machines à sous électroniques pourtant.  Il y en a des dizaines alignées dans l’établissement et il y a toujours une musique assourdissante de boite de nuit en fond. Rajoutez quelques hôtesses sexy pour l’ambiance et vous avez le tableau. Rien que dans mon quartier, il y a au moins 7 énormes établissements.

Q comme Questions. Les japonais qu’on rencontrent, souvent dans les soirées internationales ou franco-japonaises, nous pose toujours quasiment la même série de questions, presque dans l’ordre. « Et tu viens d’où », « Et t’as quel âge ? », « Et tu fais quoi ici ? », « Et tu pars quand du Japon ? ». Toujours les mêmes questions, puis après cet interrogatoire de 5 mins, ils n’ont plus de conversation.. C’est dommage et super lassant au bout d’un moment.

R comme Restaurants. Pour ce qui est de manger en dehors de chez soi, le Japon est un des meilleurs pays. C’est pas cher, il y en a à tous les coins de rues et la cuisine japonaise est si variée et bonne qu’on a tout le temps envie de manger hors de chez soi.

S comme Sécurité. Quand on demande à un étranger ce qu’il aime au Japon, peu importe d’où il vient, c’est un mot qui revient très souvent. Le Japon c’est tranquille et sûr et ça se sent. Pas de vols, très peu d’agressions aussi et la police est très présente et serviable (quand on arrive à se faire comprendre). Ce sont plutôt les étrangers qui sont considérés comme dangereux, donc vous du coup, si vous venez au Japon.

T comme Tabac. Comme je vous l’explique dans mon article Fumer au Japon, ici tout le monde fume. on sent que l’industrie du tabac a tous les pouvoirs et le tabagisme est presque présenté de façon positive. Les cigarettes sont très peu chères en plus, quand elles sont pas carrément offertes ce qui incite évidemment à commencer. Faites gaffe donc.

U comme Universal Studio Japan. Ce parc d’attraction à Osaka est vraiment super et je vous recommande de le visiter ! C’est comme Disneyland avec le professionnalisme et le souci du détail japonais. Un excellent endroit pour emmener sa copine ou passer une après-midi entre potes à flâner en se rappelant des vieux films.

V comme Vélo. Partout au Japon, la Petite Reine comme on l’appelait avant, est partout. Les vélos ne sont pas chers et très pratiques surtout dans une ville comme Osaka qui est très plate. Ça permet de voir du paysage et ça fait faire du sport. Rajoutons quand même qu’ici, les cyclistes ont quasi tous les droits pour rouler  et du coup, c’est la guerre sur les trottoirs.

W comme Whisky. Oui je sais, encore de l’alcool. Mais depuis que le meilleur Whisky au monde n’est plus écossais mais japonais, je me devais de le souligner. Il y a pas mal de variétés de disponibles ici et les amateurs devraient être ravis.

X comme X, l’industrie du X. Ouais je sais… Mais au Japon, la masturbation c’est clairement un sport national. Comme ce n’est toujours pas une discipline aux J.O, ils ne peuvent pas remporter de médailles, mais beaucoup attendent ça la main fermement accrochée au Sopalin ! Bref, vous l’avez compris, ici tout est fait pour que ces messieurs aient accès à du contenu varié, frais et sous tout type de formats.

Y comme Yen. C’est vraiment une monnaie amusante à utiliser. Les billets sont jolis, il y a des pièces avec des trous et des billets de 10.000 aussi. Parfois on croirait jouer au Monopoly ou à la Bonne Paye ! P.S : Si vous tombez sur un billet de 2000¥, gardez-le, ils sont rarissimes !

Z comme Zen. Si vous êtes bouddhiste, que vous aimez le calme ou que vous adorez les temples, vous allez servis en venant ici. Il y a énormément de temples déjà et beaucoup d’autres endroits du même genre aménagés de façon à ce que vous vous sentiez bien. Le Zen, c’est vraiment une philosophie ici et c’est une des choses qu font que j’aime bien être au Japon.

Voilà pour cet alphabet du Japon. Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

 

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.