Faut-il visiter le Japon seul ou avec un guide touristique ?

C’est un dilemme qui a certainement dû se poser à de nombreux voyageurs : Est-il préférable de voyager seul, en mode globe-trotter ou de se faire accompagner  par un guide professionnel ?

Peu importe votre destination (à part pour la Corée du Nord peut-être !), vous êtes en général plutôt libre de vous déplacer dans le pays que vous visitez et vous trouverez sur Internet suffisamment d’informations et de recommandations pour préparer votre voyage grâce aux gens qui y sont allés avant vous.

Aujourd’hui sur Internet, de nombreux sites, créés par des blog-trotteurs ou des professionnels du tourisme proposent des revues détaillées de pays et de lieux et offrent conseils et bons plans sur à peu près tous les endroits où il est possible d’aller dans le monde. Et le plus souvent gratuitement !

D’ailleurs, c’est quelque chose que je vous conseille de faire systématiquement avant de partir : une recherche un peu poussée sur Internet pour amasser le plus d’informations sur votre destination. Par chance, le Japon est depuis longtemps une destination très prisée des touristes et est donc plutôt bien documentée. Vous trouverez donc facilement des conseils, des itinéraires recommandés, des astuces et des retours d’expérience de la part des visiteurs précédents.

Du coup, il est très tentant de simplement parcourir ces sites ou les brochures de voyage, noter les infos intéressantes et puis partir à l’aventure. L’avantage évident, c’est la liberté totale qu’on a sur son programme : pas de limite de temps et le choix de ses visites.

Cependant, un des inconvénients majeurs de cette option, c’est qu’une fois sur place, vous risquez quand même d’être perdu. Moi-même en arrivant au Japon en Working Holiday, en ayant préparé mon voyage des mois à l’avance et en parlant un peu la langue, j’ai souvent été incapable de trouver mon chemin. En grande partie à cause de la barrière de la langue bien sûr, mais aussi parce qu’il peut être très difficile de se repérer au sein du système japonais. Tout est très bien indiqué et organisé ici, mais parfois on a quand même du mal à s’orienter.
Il m’est arrivé de manquer des trains, de rater des évènements et de me perdre parce que j’avais du mal à me repérer. J’ajoute que même si les Japonais sont généralement avenants et serviables, peu de gens ici savent parler correctement anglais, ce qui complique encore l’aventure.

Maintenant, si vous êtes un voyageur averti et débrouillard, vous devriez globalement vous en sortir. En revanche, si vous êtes un simple touriste qui voyage pour la première fois au Japon, ça va quand même vous faire tout drôle : le métro bondé avec les gens qui courent de partout, la technologie présente là où ne l’attend pas, des kanjis partout, etc. Et la campagne peut s’avérer encore pire… La campagne au Japon, quand il y a rien, y’a rien !

L’autre solution, c’est de passer par un guide touristique. Pas forcément une agence de tourisme, j’entends plutôt un guide particulier professionnel. Surtout, oubliez l’image de la visite guidée à l’ancienne comme au collège-lycée : mal organisée, dans un car bondé, avec des longueurs et parfois sans grand intérêt pédagogique. Aujourd’hui les guides sont pour la plupart des expatriés, fins connaisseurs et par-dessus tout passionnés par le pays qu’ils vous font visiter. Et puis rassurez-vous, vous pouvez évidemment choisir votre parcours. Il y a toujours plusieurs options disponibles et les pros ont toujours des itinéraires de rechanges en tête.

En tant que touriste, on est tous pareils : on cherche tous à liquider les préparatifs de voyage le plus rapidement possible pour arriver en vacances en mode zen et visiter sans se préoccuper du reste. Et c’est cette possibilité qu’offre une visite guidée.

Les avantages sont nombreux : on profite de l’expérience du guide, l’accompagnement est vraiment poussé et personnalisé (on vient parfois vous chercher et on vous ramène à votre hôtel !) et puis on a l’opportunité de discuter avec un expatrié. En plus de vous tenir compagnie, votre accompagnateur aura toujours plus d’infos que n’importe qui concernant les spécificités de chaque lieu, ainsi que des anecdotes uniques.

Bénéficier de ce type de services reste la meilleure manière de réussir son séjour car vous êtes sûr de ne pas vous rater. L’idéal étant bien sûr d’avoir un ami japonais qui prendra sur son temps pour vous faire visiter et voir tout ce qu’il y a de mieux !

Les dunes de Tottori en freestyle avec une amie japonaise !

Paradoxalement aussi, passer par l’intermédiaire d’un guide peux permettre de mieux maitriser son budget ! Vous allez payer un prix fixe et il y aura peu d’extras par la suite. Par contre, lorsqu’on voyage en se laissant guider par ses envies et les opportunités qui se présentent, il est beaucoup plus difficile de garder le contrôle de ses dépenses. L’imprévu coûte cher au Japon et les frais de transport notamment peuvent vite faire exploser votre portefeuille.

Pour être objectif, je dirai que chaque solution possède son lot d’avantages et d’inconvénients. Dans un pays comme le Japon où il y a énormément de choses à voir et à faire, ce n’est pas forcément facile de se décider. D’un côté, en organisant seul votre voyage vous êtes libre d’aller où bon vous semble et vous êtes plus flexible. En même temps, même si vous vous êtes bien renseigné au préalable, vous ne pourrez ni tout savoir ni tout prévoir. Au pays du Soleil Levant, en fonction des régions et des saisons, vous ne vivrez pas la même expérience. C’est là où les conseils d’un professionnel vous seront vraiment utiles car ils vous permettront de ne pas passer à côté de ce qui est d’important et surtout de gagner un temps fou  sur l’organisation !

Mon avis sur le sujet, c’est que le Japon est un pays très particulier, profond et complexe. Il essaye toujours d’être à la pointe en matière de qualité de services, d’expérience technologique et de divertissement. On ne le visite pas comme on pourrait visiter l’Australie ou la Mongolie, un gros sac sur le dos en faisant du stop ou en baroudant dans un van. Il faut savoir être au bon endroit, au bon moment pour vraiment l’apprécier. Tout au long de l’année, de nombreux évènements culturels rythment la vie locale de chaque région et passer à côté serait vraiment dommage : la floraison des cerisiers au printemps, les festivals locaux ou nationaux (principalement en été) ou les évènements sportifs et culturels entre autres.

Pour finir, si vous êtes intéressé par l’accompagnement touristique sur la région de Tokyo, du Kansai (Kyoto, Osaka, Nara, Kobe, …) ou encore sur Hiroshima, j’ai un bon plan pour vous ! Je vous recommande chaudement de passer par les services de Kansai-Guide.

Je précise directement que ce n’est pas du sponsoring caché. Je ne touche rien du tout si vous passez par ces services. C’est juste un pote qui fait du bon boulot et donc je lui fais un peu de pub pour l’aider.

C’est une agence fondée par un franco-japonais très sympa, issu lui-même d’une famille de guides. J’ai moi-même testé leurs services et franchement j’en ai été très satisfait. Il s’est entouré d’un groupe de professionnels motivés, tous passionnés par le Japon et qui y vivent depuis longtemps. Ils ont décidé de transmettre leur passion de ce pays via l’accompagnement touristique et la qualité de leurs prestations est reconnue par la CCI, la Chambre de Commerce et d’Industrie française au Japon et le Petit Futé. C’est ce qui m’a convaincu de passer par eux, le fait que d’autres organismes reconnaissent leur travail et leur fasse confiance. De plus, ils proposent plusieurs parcours pour chaque destination et la présentation perso de chacun des guides vous permet d’avoir un avant-goût de votre futur accompagnateur.

Un groupe en visite avec Kansai-Guide au Kasuga-taisha, un sanctuaire à Nara.

En tout cas, que vous le visitiez seul ou accompagné, le Japon ne vous décevra pas, ça j’en suis persuadé.

N’oubliez pas de laisser un commentaire pour donner votre avis sur le sujet !

À bientôt sur MycrazyJapan !

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.