FAQ Visas pour le Japon

Voilà un article qui va sûrement vous intéresser tous ceux qui désirent s’installer au Japon pour une durée d’un an ou plus. C’est une sorte d’annexe à mon autre article Obtenir un visa de Travail pour le Japon qui traite principalement du visa travail pour le Japon. Je vous invite à le consulter si vous cherchez d’autres infos sur le sujet.

Un visa pour vivre au Japon, c’est un peu le Graal pour certains et on entend énormément de choses sur le sujet donc cet article va vous permettre de débroussailler le vrai du faux. Concernant les informations que je vous donne ci-dessous, sachez que je ne me suis appuyé que sur des cas et des situations que j’ai vécu moi-même ou dont j’ai entendu parler directement et non pas sur des ragots ou des rumeurs, ainsi que sur des informations prises sur des sites sûrs.

Si vous voulez des informations plus officielles ou plus complètes, allez sur les sites de l’immigration japonaise (qui sont régionaux et parfois en anglais) ou sur le site du gouvernement japonais pour ceux qui savent lire le japonais, mais sachez que tout ce que je vous dit ici est véridique. Gardez aussi à l’esprit que chaque situation est différente et que ce n’est pas parce que quelqu’un a eu tel visa que vous obtiendrez le même visa à situation identique.

Sachez aussi que l’article a été assez difficile à écrire car il y a justement énormément de situations différentes en fonction des gens et il a été difficile d’en ressortir des généralités pour vous aider à comprendre le fonctionnement du processus d’obtention de visas au Japon. C’est pour ça qu’on trouve peu de blogueurs qui parlent du sujet je pense : personne n’a envie de donner d’infos fausses. Et beaucoup d’infos qu’on peut trouver sur les forums sont souvent un ramassis de rumeurs, d’informations pas à jour et parfois même des mensonges.

Cet article n’est donc là ni pour vous décourager ni vous donner un excès d’optimiste, mais pour vous expliquer ce qu’il en est réellement sur le terrain, de la part d’un gars (moi !) qui y est ! Pour le rendre plus accessible, je l’ai présenté sous la forme d’un FAQ Vrai ou Faux avec des questions que vous pourriez vous poser sur différents visas.

Les bureaux de l'immigration à Osaka.
Les bureaux de l’immigration à Osaka.
  • Les visas de travail sont-ils difficiles à obtenir ?

Alors si je devais faire une estimation entre tous les gens que j’ai connu ici et qui en ont eu ou pas , je dirai que pas tellement en fait. Pas mal de forums vous diront qu’il est quasiment impossible d’obtenir un visa pour rester au Japon, mais je vois ça comme un discours de découragement ou de déçus. Si vous remplissez les conditions requises, le Japon vous ouvrira grand ses portes.
En revanche, ce qui fait un peu peur et que j’entends de tous les côtés, même de la part des japonais, c’est que les visas sont souvent délivrés un peu à la tête du client ou en fonction de la personne qui traite votre dossier. Si le staff n’est pas de bonne humeur ce jour-là, ça peut donc tourner au vinaigre pour vous… Certains bureaux de l’immigration sont aussi plus conciliants que d’autres en fonction des villes et cela va influer sur vos chances de décrocher un visa.
Pour finir, j’ajouterai que le changement de statut (passer d’un visa à un autre) est un passage plus risqué que le simple renouvellement d’un visa.

  • Me faut-il 10 ans d’expérience dans un domaine pour obtenir un visa de travail ?

Alors c’est une grosse grosse légende urbaine qui est complètement fausse ! Il n’est écrit nul part qu’il vous faut 10 ans d’expérience dans quoi que ce soit pour décrocher un visa de travail. C’est d’ailleurs surréaliste quand vous réalisez que personne de moins de 30 ans ne pourrait postuler alors que c’est plutôt les jeunes qui ont des chances d’émigrer. Pour obtenir un visa de travail, il vous faut tout simplement un travail ! Si vous avez fait des études dans le domaine et que vous avez des diplômes, il vous sera plus facile de trouver et l’immigration sera plus complaisante à vous donner un visa de travail. En ce qui concerne le domaine de l’enseignement par exemple, le simple fait d’être étranger vous permettra souvent d’exercer en tant que professeur et d’enseigner les langues que vous parlez.

  • Me faut-il des diplômes pour obtenir un visa de travail ?

Il est vrai que le Japon (comme beaucoup d’autres pays bien sûr) reste très sélectif quand il s’agit de permettre à des gens de rester sur son territoire. Si vous n’avez aucun diplôme, vous aurez peu de chances de décrocher un visa quelconque. Une entreprise peut très bien vous embaucher et lorsque vous demanderez un visa, l’immigration vous le refusera car ils estimeront que vous n’avez pas les diplômes suffisants. Avoir un travail ne débouchera donc pas à 100% sur un visa travail, faute de diplômes. En revanche, vous pouvez avoir un diplôme dans un domaine un peu éloigné du domaine dans lequel vous exercez au Japon et tout de même obtenir un visa. Tout dépendra de votre situation personnelle.

  • Est-il possible de transformer un Working Holiday Visa en un autre visa pour rester plus longtemps ?

Oui, je l’ai fait et je ne suis pas le seul. Le Visa Vacances Travail (ou Working Holiday Visa) d’un an n’est pas renouvelable au Japon, mais vous pouvez très bien enchaîner sur un visa de travail, d’étudiant ou d’époux par la suite. Rien n’est impossible, mais notez que le changement de statut est un passage parfois sensible et le nombre de demandes rejetées par l’immigration est plus élevé que pour les simples renouvellements de visa. Perso, je considère que le WHV est une vraie porte d’entrée pour tous ceux qui désirent s’installer et travailler sur le moyen-long terme.

  • Faut-il retourner en France lors des procédures de demande de visa ?

Surtout pas! Que ce soit pour un changement de statut, un renouvellement de visa ou une demande autre comme une demande de visa époux, restez sur place, le temps que la procédure soit terminée. Déjà parce que vous en avez le droit, tant qu’une procédure à votre nom est en cours à l’immigration (jusqu’à deux mois après la fin de validité de votre visa en cours). Ensuite parce que peu importe le visa demandé, tout se passera sur place, au Japon. Si l’immigration cherche à vous joindre, ils vous appelleront ou vous écriront au Japon. Et s’ils dont besoin de documents supplémentaires, les délais donnés sont en général courts, donc mieux vaut être dans le coin pour pouvoir les fournir rapidement. Si vous devez récupérer des documents en France, faites-les vous envoyer par mail ou par la poste. J’ajoute aussi que vous devez vous trouver au Japon pour récupérer en main propre vos nouveaux documents de séjour et que si votre visa est périmé vous ne pourrez pas re-rentrer au Japon sous le même statut à votre retour.

  • Quels papiers l’immigration japonaise peut-elle me demander ?

En dehors des formulaires de demandes et des papiers que l’entreprise doit fournir (dans le cas d’un visa de travail), l’immigration peut vous réclamer toute une ribambelle de paperasses pour justifier la légitimité de votre demande. Entre autres, il peut vous être demandé de fournir vos diplômes (traduits), vos fiches de paye ou votre feuille d’impôts japonaise. Dans mon cas, comme j’étais un francophone enseignant l’anglais, on m’a demandé des papiers prouvant que j’avais vécu dans un pays anglophone pendant un certain temps. Pour un visa époux, il vous sera demandé votre acte de naissance

  • Que faire lorsqu’on change de travail au Japon ?

Si vous êtes titulaire d’un visa de travail, lorsque vous changez de travail (car oui vous en avez bien le droit), il vous faut prévenir l’immigration japonaise sous 14 jours. Dans les faits, peu d’étrangers le font car beaucoup ignorent cette règle et l’immigration le sait bien. Vous devez également trouver un nouveau travail dans les 3 mois après l’arrêt du précédent sous peine de voir le renouvellement de votre visa compromis la fois suivante.

  • Est-il facile de trouver une école pour se faire sponsoriser un visa culturel ?

Oui c’est relativement facile. Il vous suffit de prendre contact avec l’établissement concerné qui vous indiquera ses tarifs et conditions ainsi que la procédure à suivre pour obtenir votre visa, qui vous sera donc sponsorisé par l’école. Vous n’aurez ensuite plus qu’à embarquer pour le Japon et commencer à étudier l’art que vous avez choisit.

  • Les écoles de japonais sont-elles faciles d’accès ?

Oui et non. Les tarifs sont souvent prohibitifs pour une année d’études, mais vous ne devriez avoir aucun mal à en trouver car elle sont présentes partout et en nombre. Elles seront également très efficaces à vous procurer des visas d’étudiants pour que vous puissiez venir étudier sur place.

Je précise aussi qu’il est normalement impossible de travailler avec un visa étudiant sauf si vous faites une dérogation auprès de l’immigration. Si vous l’obtenez, vous pourrez travailler un maximum de 28 heures par semaine.

  • Faut-il beaucoup de capital pour obtenir un visa entrepreneur ?

Oh oui ! Je n’ai aucun chiffre précis à vous communiquer bien sûr, mais d’après ce que j’ai pu recueillir, il vous sera demandé des milliers d’euros (j’ai entendu la somme de 50.000€ mais aucun moyen de vérifier pour le moment) et il faudra présenter un projet viable. Ce n’est pas un visa impossible à obtenir, d’autres l’ont fait avant vous, mais ce n’est pas le plus simple.

  • Se marier est-il vraiment la meilleure solution pour décrocher un visa pour rester au Japon ?

On entend souvent cette phrase dans la bouche de certains étrangers qui pensent que se trouver une petite femme japonaise sera la fin de leurs soucis et le moyen de sécuriser un visa long terme pour rester au Japon. Si ça a été vrai à une époque, sachez que ça ne l’est plus vraiment.
Alors, vous pourrez cependant vous marier très facilement au Japon, c’est l’affaire de quelques paperasses et de quelques semaines de délai. Une fois marié, vous obtiendrez en général un visa de 3 ans (et oui seulement 3 ans), prolongeable ensuite par un visa à plus long terme. Je vous mets ici le lien de l’ambassade française avec tout le détail des procédures à faire.
Mais notez bien ceci : Vous marier avec un ressortissant japonais ne vous donnera pas automatiquement droit à un visa pour aller vivre au Japon ! Il faut pour cela vous marier au Japon. Si vous ne vous mariez pas au Japon, il vous faudra ensuite chercher à obtenir un visa si vous voulez partir vivre au Japon avec votre conjoint. Si vous échouez, votre mariage restera valide bien sûr, mais vous devrez trouver un autre pays pour vivre ensemble. Si vous divorcez et que vous résidez au Japon, il vous faudra trouver un autre type de visa pour pouvoir rester ou vous remarier.

Je dirai donc que faire partie d’une entreprise et avoir un poste sécurisé dans celle-ci est selon moi la meilleure façon pour vous de vous assurer un visa. Les études ici sont chères et ne sont pas infinies et un mariage peut toujours prendre fin de manière inopportune. Si vous êtes en visa entrepreneur, votre entreprise peut aussi couler surtout au Japon où le marché est hyper-concurrentiel.

Voilà, j’espère que vous aurez appris quelques infos utiles avec tout ça. Si vous avez encore des questions en tête ou des infos à partager pour enrichir l’article, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact ou commentez pour que ça profite à tout le monde ! Je le remettrais à jour dès que j’aurai suffisamment de nouvelles informations.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*