Travailler dans une école de langue au Japon

Le bon plan au Japon, c’est de travailler dans une école de langue pour enfants, un kindergarten. Comme j’y ai travaillé pendant plus d’un an, j’ai décidé de me fendre d’un article pour vous raconter comment ça se passe car c’est un « boulot à gaijins » que vous avez de grandes chances de faire si vous venez travailler au Japon.

Alors déjà, il faut savoir qu’il y a pas mal d’avantages. Tout d’abord, vous aurez une position d’enseignant, d’instituteur, sans forcément avoir besoin d’expérience au préalable dans le domaine, ni de diplômes dans l’éducation ou le FLE. C’est mieux si vous en avez évidemment, mais c’est vraiment pas obligatoire.

Ensuite les salaires sont très attractifs : Sur les dizaines d’annonces que j’ai pu parcourir, les salaires d’entrée varient entre 200k¥ et 350k¥ en moyenne par mois pour un boulot full-time, en fonction des villes et des écoles, ce qui est assez confortable pour vivre au Japon. Je ne sais pas si ce genre de poste est aussi bien rémunéré en France.

Le bémol pour nous autres francophones, c’est qu’une immense majorité des offres sont pour enseigner l’anglais. Je dirai que le ratio d’écoles anglophones est de 9/10 par rapport aux écoles de français. Et c’est pour enseigner à des ados ou des adultes surtout. Sinon pour les écoles dites internationales, c’est que de l’anglais. Donc dans les annonces que vous verrez, les écoles ne chercheront que des anglophones natifs. Ce n’est pas non plus une fin en soi, car si votre niveau d’anglais est satisfaisant, rien ne vous empêche de postuler et vous trouverez sûrement des écoles pour vous embaucher. À moins que vous ne sachiez dire que « Brian is in the kitchen », votre niveau d’anglais sera forcément meilleur que la majorité des japonais. J’ai vu des ukrainiens, des allemands, des philippins et autres bosser dans ce business donc ce n’est pas la chasse gardée des anglophones natifs. Si en plus, vous avez un peu d’expérience ou un diplôme dans l’enseignement, ce sera encore plus simple. Et si vous sortez de Tokyo, les annonces seront évidemment un peu plus rares mais le nombre d’étrangers drastiquement moins important aussi. Donc moins de concurrence lors de la recherche d’emploi, dit plus de chances de se faire embaucher.

De mon côté, j’ai pu obtenir sans trop de difficultés des entretiens d’embauche et je ne suis pas le seul français dans ce cas. Et j’ai postulé exclusivement à des offres en anglais.

L’autre gros bonus, c’est que ces écoles vous sponsoriseront presque toujours pour le visa de travail (Si vous bossez un nombre suffisant d’heures  pour l’école bien sûr). Comme je vous le disais dans cet article, sans travail, quasi impossible d’espérer obtenir un visa de travail pour rester au Japon. Donc ces écoles sont à mon avis, une voie royale pour obtenir un premier visa de travail pour rester au Japon.
Si vous n’êtes pas un grand fan des enfants ou de l’enseignement, rien ne vous empêche de faire ce boulot quelque temps au début, le temps de vous stabiliser au Japon niveau visa pour ensuite vous tourner vers du travail dans votre secteur.

Captureforest moiLe travail en lui-même n’est pas très difficile : il suffit d’apprendre les bases de l’anglais aux charmants bambins japonais le plus souvent dans la joie et la bonne humeur. C’est 50% professeur, 50% one-man-show pour enfants en fait ! En gros, vous jouez à des jeux, participez aux activités et évents de l’école, préparez vos propres leçons et vous pourrez aussi rencontrer d’autres étrangers qui font ce boulot aussi. Et ça, c’est toujours sympa.  😎

Il y a énormément d’écoles internationales de ce type au Japon. Ça commence du jardin d’enfants jusqu’au niveau lycée, donc vous pouvez enseigner à tous niveaux. Si vous voulez trouver des offres d’emploi pour des écoles, allez écumer les sites de recherches d’emploi japonais que je vous ai listé dans cet autre article. Le pic d’offres se situe entre janvier et avril car l’année scolaire commence en avril et les écoles recrutent et forment leurs nouveaux profs en avance. Donc tentez votre chance si ça vous intéresse !

 

5 Comments

  1. est-ce que tu avais un programme à suivre ? un niveau à leur faire atteindre (malgré leur age ^^)
    Comment tu t’y est pris pour préparer leur cours (si cours il y a eu à préparer)

  2. Oh bah non, le dernier lien est mort pour ton article sur les sites de recherche d’emploi japonais… 🙁
    Sinon, t’avais trouvé ton boulot sur quel site ?
    Ça doit être sympa de travailler avec des petits japonais (épuisant aussi j’imagine).

    • Désolé pour le lien Ben, j’ai fait une fausse manip’. Normalement il est rétabli. Check et dis moi si c’est bon !
      Moi j’avais trouvé sur GaijinPot, il y a beaucoup d’offres dans l’enseignement. Un boulot sympa mais épuisant!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*