Trouver une copine japonaise

Ouuuuh en voilà un titre sulfureux pour un sujet polémique ! 

N’ayez pas peur, ce n’est pas un vulgaire article pour vous apprendre à pécho des japonaises, mais plutôt un état des lieux des relations interculturelles entre les couples franco-japonais lorsque la femme est japonaise. J’imagine que vous vous demandez déjà pourquoi je ne parlerai pas des couples où l’homme est japonais et la fille française ? Tout simplement parce qu’ils sont trop minoritaires et du coup j’ai moins d’infos sur le sujet et aussi parce que ça intéresse moins de monde.

Cet article devrait vous aider à éviter certains écueils interculturels lors de vos relations avec des japonaises et vous permettra de ne pas tomber dans le piège du « rêve japonais ».

Commençons par le début.

Est-il difficile de trouver une copine japonaise au Japon ?

Non pas du tout et ce pour les raisons suivantes : Il y a énormément de femmes au Japon, plus que d’hommes et beaucoup sont célibataires. Donc déjà statistiquement, c’est plus facile. Ensuite une petite recherche sur Internet vous démontrera à quel point le Japon est un pays de célibataires, ce qui est en même temps positif et négatif. En fait, il est même plus facile de se trouver une copine ici que de se faire des amies filles au final, ce qui est un comble.

Vous allez pouvoir rencontrer beaucoup de filles célibataires et il vous sera très facile de vous mettre en couple pour une raison simple : Au Japon, les filles n’aiment pas rester le cul entre deux chaises. Ou vous êtes leur copain ou vous ne l’êtes pas. Elle vous demanderont du coup très rapidement de devenir leur copain dès qu’un début de relation se met en place. Ensuite, le mariage est très valorisé par la société japonaise et est bâti comme un idéal de relation à atteindre. Il est aussi encore un peu mal vu d’avoir des enfants hors mariage, donc il est très facile de se marier mais j’y reviendrai plus loin dans l’article.

L’effet gaijin.

Notons aussi que le Japon reste encore aujourd’hui un petit paradis pour les étrangers célibataires et ce serait mentir que d’affirmer le contraire. Vu le peu d’étrangers -occidentaux- présents ici, vous êtes forcément considéré comme un exotisme, une rareté. Et ce qui est rare est recherché. De plus, la France jouit d’une bonne réputation et les français sont pour les japonais des gens intéressants. En tant qu’étrangers donc, vous ne devriez pas avoir trop de mal à trouver une copine ici.

cmweb_2-98
Un extrait du comic Charisma Man qui dépeint l’effet gaijin au Japon.

Les half japonaises.

Je fais une parenthèse sur le sujet car c’est un point à noter. Comme vous le savez probablement, au Japon, les métis, peu importe l’origine du mélange, sont appelés des « halfs ». Vous verrez beaucoup de filles half à la télé car elles sont sensées incarner un idéal : Plus belles car métisses et souvent bilingues car elles ont souvent vécu à l’étranger. Elles semblent plus ouvertes d’esprit, plus aventureuses et pour les étrangers, ça semble être le bon deal, car ils pensent que la communication sera plus facile et la proximité culturelle aidera à la relation. En fait, il n’en sera rien. Et la raison est simple : Lorsque vous êtes né et avez grandi au Japon, vous devenez japonais tout simplement. Il est difficile de rester vraiment entre les deux cultures surtout au Japon et ces gens pencheront pour le mode de vie japonais car c’est la seule chose qu’ils connaissent. Ce qui vous amènera sûrement au bout d’un moment à vous faire la triste réflexion suivante si vous sortez avec une half : « Elle est bien trop japonaise en fait… ». Misez plus sur les japonaises qui ont voyagé a l’étranger si vous cherchez à combler le gap interculturel.

L’erreur de l’acculturation.

J’entend par là le fait d’essayer de devenir japonais. Vous pouvez penser et c’est bien normal qu’essayer de devenir japonais résoudra la question de l’intégration et que c’est la bonne voie à suivre. C’est faux et voilà pourquoi : Il est impossible de s’assimiler complètement au peuple et à la culture japonaise. Les japonais eux-mêmes n’attendent même pas ça de vous. Devenir bilingue en japonais et connaître comment fonctionne leur société est largement suffisant. Vous devez vivre parmi eux et non essayer de devenir comme eux. N’oubliez pas non plus qu’à moins que vous ne ressembliez à un asiatique, on vous repérera à 2kms et au 1er abord, vous serez toujours considéré comme un étranger fraîchement débarqué voire un touriste.
Surtout, essayer de devenir japonais et d’agir comme un japonais, c’est l’erreur à ne pas faire auprès de la gente féminine locale car ce n’est pas ce qu’elles cherchent auprès de vous. Vous êtes justement sensé leur apporter ce quelque chose de différent qu’un japonais ne pourra jamais leur fournir. Et essayer d’imiter la façon de se comporter d’un japonais avec la gente féminine est la pire chose que vous puissiez décider de faire selon moi.

Pour conclure cette partie, je dirai que comme souvent, la bonne solution se trouve à mi-chemin. Faites un pas vers l’autre et son mode de vie et il sera plus enclin à en faire un aussi envers vous.

Pourquoi votre couple avec une japonaise va échouer.

Car il a toutes les chances d’échouer oui. Et la raison est simple ici encore : Vous n’y connaissez rien au Japon et aux japonais. Et encore moins aux japonaises. Leur culture et leur société ressemble à la nôtre et à notre mode de vie occidental, mais ce n’est qu’en apparence. Leur mentalité est à l’opposé de la nôtre. Si je devais faire une comparaison, je dirai qu’ils sont des Romains civilisés et que nous autres français, sommes plutôt des Gaulois bagarreurs, pour faire référence à une BD connue. Et ce n’est pas en ayant étudié un peu le japonais depuis la France, en vous intéressant à la culture ou en ayant passé 1 mois à Tokyo que ça va y changer quelque chose. Il faut vivre avec eux un certain temps pour comprendre la profondeur de leurs échanges sociaux et ainsi pouvoir anticiper leurs comportements.
Considérant aussi que dans la société actuelle, les divorces sont en forte augmentation en France comme ailleurs, vous imaginez les difficultés supplémentaires pour un couple franco-japonais.

Si en plus vous êtes une quiche auprès des meufs françaises, votre statut ne vas pas changer ici. Certes, vous bénéficierez pendant un certain temps de ce petit effet gaijin dont je vous parlais plus haut, mais vos relations seront vouées à l’échec dès lors qu’elles réaliseront que vous êtes le même genre d’inutilité qu’elles peuvent trouver localement.

La barrière de la langue

La base d’une relation, c’est la communication. Et forcément, en sortant avec une étrangère, il va falloir trouver une langue en commun. Ne vos leurrez pas, vous allez sûrement mettre des années à maîtriser le japonais correctement et les japonais parlant décemment français sont aussi nombreux que des Nord-Coréens en vacances à New York ! Vous devrez certainement passer par l’anglais surtout au début, alors essayez de maîtriser un minimum. L’incompréhension est source de beaucoup de maux.

Le mariage et le couple au Japon.

Si votre couple n’a pas échoué après les premières difficultés que j’ai énoncées ci-dessus, il va falloir passer à l’étape suivante qui est le mariage (vous devrez très probablement y passer) et la création d’une famille. Vu depuis la France, cela peut sembler être un bel accomplissement. Mais il en est autrement sur place.
Car s’il y a bien une chose que les étrangers habitant au Japon redoutent, c’est le passage de femme à mère. Car ils savent très bien que quand la gentille petite copine japonaise se transforme du jour au lendemain en une marâtre asexuée et psychorigide dévouée exclusivement à l’éducation de SES enfants, on déchante très vite et le rêve se transforme en cauchemar. Au pays de l’enfant-roi et de la femme-mère, l’homme, encore plus lorsqu’il est étranger, n’a aucune place et aucun pouvoir sur sa famille et vous risquez de ne pas apprécier d’être relégué au second plan en tant que simple pourvoyeur de fonds de la famille. Encore une source de dispute et donc de divorce.

J’ai personnellement entendu énormément d’étrangers me dire que leur copine a changé du tout au tout après quelques années ensemble ou après le mariage. La phrase qui circule en douce ici entre étrangers, c’est « Ne fais pas d’enfants à une japonaise ! »

La gestion de l’argent au sein du couple.

Traditionnellement au Japon, c’est la femme qui gère le budget et la maison ainsi que tout se qui s’y trouve. Encore aujourd’hui, vu la quantité de temps qu’ils passent à leur travail, beaucoup d’hommes japonais n’ont aucune envie de gérer tout ça et lèguent volontiers ces responsabilités à leurs épouses. Ce modèle perdure encore donc largement aujourd’hui. Beaucoup d’étrangers ont donc vécu cette désagréable expérience lors du passage de copine à épouse, lorsque votre bien-aimée vous demande de lui remettre votre carte de crédit et donc tout votre argent et qu’elle commence à vous filer de l’argent de poche comme à un gosse de 10 ans… Moi perso, je prendrai mes jambes à mon coup.

Une bonne façon de torpiller cette tradition japonaise c’est de venir vivre en France ou dans un pays tiers dit « neutre » où vous pourrez vivre de façon différente.

Quelques conseils de survie.

Alors je ne suis pas non plus un spécialiste de la femme japonaise, donc c’est du conseil subjectif évidemment et il y a toujours plusieurs façons de faire les choses.

– Apprenez le japonais pour apprendre à vous démerder tout seul. On est tous un peu pareil à ce niveau là : Au Japon, même avec un bon niveau de japonais, il est difficile de faire toute sa paperasse et ses démarches tout seul et une compagne est un atout parfait pour gérer ces petits tracas. Cependant au bout d’un certain temps, cette dépendance peut se retourner contre vous s’il y a des embrouilles.

– Ne vous jetez pas à corps perdu dans la première relation de couple qui se présente car les choses vont souvent se dérouler très vite ici et quand on a la tête dans le guidon, on ne voit pas le mur arriver. Il est très facile de se mettre en couple ici, puis le mariage peut très vite se retrouver sur la table (par amour ou pour des papiers hein ) Donc si vous ne voulez pas être déjà divorcé à 30 ans, choisissez bien votre moitié.

Une fois n’est pas coutume, je termine cet article en relativisant, car malgré tout ce que j’ai pu vous dire dans cet article, je suis un fervent partisan du « tout le monde peut trouver chaussure à son pied » et cela n’importe où. Rien n’est impossible. Donc ne vous découragez jamais et cherchez ce qui vous convient jusqu’à ce que vous le trouviez.

Car le Japon n’est pas le pire des pays pour la recherche de l’âme sœur. Pour en savoir plus sur les japonaises, lisez cet autre super article !

Voilà pour cet article qui peut paraître globalement défaitiste mais que j’ai voulu représentatif de la réalité sur place. Vous êtes prévenu comme on dit !Si vous avez un retour d’expérience intéressant sur le sujet ou une anecdote à partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

 

5 Comments

  1. Merci pour le post! j’ai pas énormément d’experience au Japon (5mois) mais il y a beaucoup de vrai 🙂 Je suis arrivé il y a 3jours à Osaka! Si tu es ok, on pourrait boire un coup a Namba ^^ J’habite en ce moment à Daikokucho. J’ai mass de question sur Osaka, la vie des locaux, la cuisine locale … Si tu es d’accord, tu as mon email 🙂 Continue ton blog! vu que je suis à Osaka, je vais pouvoir apprendre de nouvelle choses

    • Pas de souci Yoann. J’habite à Daikokucho aussi donc si tu veux qu’on se capte soon tu me dis. Envois moi un mail sur mycrazyjapan via le formulaire qu’on échange nos contacts. A + !

  2. J’avais écrit cet article sur le premier rendez-vous avec une fille japonaise, mais comme j’ai commencé mon blog sur la Thaïlande c’est devenu le premier RDV avec une thaïlandaise.

    Mais si tu remplaces Thaïlande par Japon, tu peux voir que mon article est la suite de ton article 😆

    http://manek.fr/le-premier-rendez-vous-avec-une-thailandaise/

    Le petit truc avec les japonaises, c’est vraiment l’éducation, il sera plus facile de se mettre en couple avec une japonaise ouverte sur le monde que de se mettre en couple avec Yukiko 30 ans qui habite chez Papa Maman travaille comme secrétaire mal baisée, et dont le passe temps favori est d’apprendre l’anglais depuis 15 ans…

    Je rajoute si une japonaise refuse de parler japonais avec un blanc, vous pouvez déjà la bloquer sur tinder, ou dans la vie réelle.

    Imagines la même chose en France, une japonaise te parle en français, elle est venue dans ton pays, elle fait l’effort de te parler en français, et tu lui réponds en anglais … Tu passerais pour un bon gros connard, et bien c’est la même chose les japonaises qui refusent de parler japonais avec les étrangers sont des connasses.

    • Je lis votre article le sourire aux lèvres car effectivement je confirme :
      -Les femmes japonaises sont extrêmement jalouses
      –Les femmes japonaises sont extrêmement dominatrices elles veulent dominer dans le couple
      –Les femmes japonaises sont attirées par tout ce qui brille, le luxe, et les cadeaux et donc elles cherchent à rencontrer un homme qui a une très bonne situation financière !
      –Les femmes japonaises ne sont pas réellement très sexy et très chaudes au lit.
      Si toutefois vous souhaitez en faire l’expérience vous verrez que cela se confirme, demandez l’avis aux pilotes d’air France sur les hôtesses japonaises….

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*