Téléphoner au Japon

Voilà un article qui devrait j’espère aider pas mal de monde, car c’est une des premières questions qu’on se pose en arrivant et même avant d’arriver au Japon : Comment téléphoner au Japon ?

J’ai eu beaucoup de questions à ce sujet via le blog et j’ai moi-même franchement galéré pour obtenir un téléphone ici. Car aussi incroyable que cela puisse paraître, obtenir un téléphone portable pour un étranger bien sûr – dans ce pays hyper connecté qu’est le Japon, est loin d’être facile. Alors cet article ne va pas vous expliquer étape par étape comment acheter votre téléphone, mais vous allez trouver de très bons conseils et astuces qui vous éviteront de perdre 3 semaines comme moi pour trouver un téléphone ! (et ouais  👿 ). Allez on commence !

D’abord une petite liste de choses qu’il est important de savoir lorsqu’on débarque ici à la recherche d’un téléphone, car il y a énormément de différences entre la France et le Japon dans la manière dont fonctionnent les opérateurs :

– Au Japon, il est impossible d’acheter une carte SIM seule pour avoir un numéro de téléphone. Dans les boutiques d’occasion, vous pouvez acheter très facilement un téléphone sans carte SIM (d’occasion donc) mais l’inverse est impossible en magasin. Les seules cartes SIM que vous pouvez acheter sans téléphone sont les data SIM et elles ne vous permettent que d’avoir internet. Vous n’aurez donc pas de numéro de téléphone japonais.

Tous les contrats téléphoniques fonctionnent sur 2 ans. Si vous venez avec un visa d’une durée d’un an comme le Working Holiday Visa, cela risque de poser problème. On vous dira par exemple que vous devez acheter le smartphone directement en boutique en payant en 1 fois ou carrément qu’on ne peut pas vous vendre de forfait.

– Je ne sais pas combien il y a d’opérateurs téléphoniques au Japon, mais les principaux – Softbank, Docomo, AU- écrasent tous les autres. Si vous voulez une formule complète (nouveau téléphone, abonnement 2 ans et nouvelle SIM et numéro) autant prendre une offre chez eux pour avoir le meilleur service et le meilleur réseau ainsi que des conseillers qui parlent un peu anglais en agence.

– En parlant d’anglais, il faut aussi considérer que très peu de japonais en général et donc d’employés parlent un anglais correct ou même anglais tout court. Et même si vous parlez un peu japonais, il vous sera difficile de comprendre toutes les explications du vendeur et les nuances du contrat et ça c’est important. Mon conseil : Allez dans les grandes boutiques où vous avez plus de chances de trouver un conseiller qui parle anglais ou venez avec un ami japonais, au moins la première fois.

– Tous les téléphones japonais sont SIM-lockés en fonction de chaque opérateur et ne fonctionneront qu’avec cet opérateur. En gros, si vous achetez un téléphone chez Docomo, il ne marchera qu’avec une carte SIM Docomo. Si vous achetez un téléphone d’occasion, pensez à bien regarder ça ou à demander.

– Au Japon, il est interdit et donc impossible de faire débloquer un téléphone. Vous trouverez des téléphones débloqués dans les magasins second-hand shops comme dans le quartier de Akihabara à Tokyo ou Den-Den Town à Osaka car ce sont les magasins eux-mêmes qui se chargent de les débloquer. N’achetez donc surtout pas un vieux portable pas cher en vous disant que vous pourrez ensuite aller voir un opérateur qui vous mettra une carte SIM dedans, c’est mort ! Personne ne vous en vendra.

– L’IPhone d’Apple règne en maître absolu ici. Tout le monde en a un.

images

Prépayé vs. Abonnement

Au Japon, comme en France, il y a des téléphones à cartes prépayées et des téléphones à abonnement. Je dirai que 95 % des Japonais ont un abonnement téléphonique car c’est toujours ce qui est proposé à la vente, surtout avec les smartphones. Les prépayés ne sont quasiment vendus qu’aux étrangers et se font de moins en moins.

Si vous voulez acheter un bon smartphone pour faire comme tout le monde au Japon, sachez d’abord une chose : Ça va vous coûter très cher, mais alors vraiment très cher… Free n’est pas encore arrivé au Japon et les opérateurs pratiquent des politiques tarifaires hallucinantes complètement à leur avantage. Attendez-vous à payer entre 40€ et 80€ (entre 8000 et 12000¥ par mois en moyenne) par mois en moyenne pour avoir un smartphone avec un abonnement de deux ans ! Sans compter l’achat du téléphone bien sûr et les frais de résiliation à 10 000¥ (chez Softbank en tout cas). Et comme je soupçonne les principaux opérateurs de s’entendre sur les prix, vous aurez du mal à trouver mieux ailleurs.

L’avantage du prépayé, c’est que les recharges coûtent peu cher (3000¥ et 5000¥ par mois pour Softbank par exemple) et vous rechargez quand vous voulez aussi. Du prépayé quoi. Si vous voulez juste qu’on vous appelle, vous n’avez qu’à recharger une fois par an, c’est la durée de validité du numéro de téléphone. Par contre, on vous vendra un téléphone souvent tout pourri, genre le Nokia 3310. Mais si vous ne cherchez qu’à appeler et texter, ce sera bien suffisant. C’est la solution que choisissent beaucoup de pvtistes ici.

Les Data SIM

Ces cartes SIM achetables en ligne ou en magasins sont pour moi la meilleure option. Ce sont des cartes SIM qu’on peut acheter sans téléphone et vous pouvez les insérer dans un téléphone d’occasion. Elles vous permettront d’avoir accès à Internet et surtout d’avoir un numéro de téléphone. Alors vous me direz qu’avec les applications sur smartphones et une connexion, c’est tout ce dont vous avez besoin pour rester connecté et c’est vrai. Cependant, ne pas avoir de vrai numéro de téléphone est un handicap car vous devez le fournir assez souvent, notamment pour la recherche de travail et si vous n’êtes pas joignable par téléphone, ça va vraiment vous compliquer les choses.

Concernant le prix pour les Data SIM, il varie en fonction de la qualité du pack bien sûr. Je dirai en moyenne 3000¥ par mois.

Voici deux compagnies que je vous conseille de choisir :

20141218-23
Le genre d’offre disponible au Japon.

Le Pocket WIFI.

Je le mentionne aussi car ça existe au Japon et pas en France. Ce sont de petits boîtiers qu’il faut garder dans la poche et qui vous permettront d’avoir internet où que vous soyez. Vous n’aurez pas de numéro de téléphone non plus, juste internet. Si vous êtes seulement de passage au Japon, c’est une bonne solution, peu coûteuse, même s’il parait que le réseau n’est pas toujours de bonne qualité. L’autre problème, c’est qu’il faut se le trimballer partout.

Je rajoute aussi les forfaits touristes. Dans certaines agences ou offices de tourisme, on peut vous proposer une carte prépayée valable quelques jours et pour un prix souvent correct.

Quelle solution choisir au final ?

Je dirais que tout dépend de vous, de votre utilisation du téléphone portable, de l’argent que vous voulez investir dans le forfait et aussi de la durée de votre séjour au Japon. Si vous vous installez au Japon, autant passer par un gros opérateur. Plus cher, mais vous aurez le meilleur service et plus d’options. Si vous êtes au Japon sur le moyen-long terme et que vous voulez faire des économies, essayez les Data Sim car il y a le choix entre les forfaits et vous pouvez résilier très facilement. Si vous êtes vraiment de passage, prenez du prepaid ou du Pocket Wifi, c’est plus pratique. Renseignez-vous aussi dans les offices de tourisme, il y a parfois des formules spéciales touristes qui sont proposées !

Voilà, j’espère vous avoir aidé un peu avec cet article. Si vous avez des questions plus précises, n’hésitez pas à les poser en commentaires ci-dessous, j’essayerai d’y répondre !

À bientôt sur MycrazyJapan !

 

13 Comments

  1. Salut , je crois que ce post n’est plus d’actualité (sinon grand merci pour ce blog que je dévore pour mon arrivé à Osaka dans 3 semaines pour un WHV , j’ai choisis Osaka après avoir lu ce blog ^^)

    • Tout à fait d’accord ^^ Je compte le remettre à jour dès que j’aurai un moment dans les semaines qui arrivent. Au plaisir de te rencontrer si tu viens à Osaka alors !

  2. Je viens de découvrir une compagnie gaijin friendly pour les avoir une sim au japon. Ils sont beaucoup moins cher que les autres et pas besoin d’acheter de telephone, du coup je partage: Ils s’appellent GTN Mobile !

  3. Merci pour le tuto, donc si j’ai bien compris = il faut acheter un téléphone tout pourris (dans mon cas) pour juste pouvoir etre joignable pour le boulot (et envoyer des sms), et à coté avec mon smartphone prendre une carte Sim data! merci très complet!

  4. Bonjour manu
    Merci pour l’article
    Sais tu si chez Docomo ils font des prepaid carte sim ? ( j’ai un LTE )
    Je veux avoir un num japonais sans passer par abonnement ( je suis en pvt et compte rester plus longtemps) je sais pas comment faire.

    • Salut Soja ! Ecoute je sais pas pour Docomo mais Softbank le fait. Vu que c’est un gros opérateur aussi, ils devraient le faire je pense. N’hésite pas à demander en boutique. L’abonnement est cher hein ^^

  5. Bonjour, j’aurai une question. Est il possible et compatible de prendre un forfait prépayé avec un téléphone tout pourri, de ne pas utilisé le téléphone pourri et de mètre la carte sim ainsi obtenu dans un smartphone compatible avec le réseau Japonais ramené de France, ou un smartphone d’occasion acheté a Akihabara?

    Ps: Désolé pour l’orthographe je suis dyslexique -_-

    • Salut Olivier ! Alors pas de souci pour acheter un tel tout pourri en prepaid (encore que parfois faut chercher un magasin qui en trouve), par contre rien n’est moins sur pour transférer la carte sim. je dis pas non parce que j’ai pas essayer mais je pense pas que ce soit possible (taille de carte différente déjà) et je connais personne qui l’ai fait. Ensuite même en achetant un smartphone sans sim du même opérateur cela va de soi, ce que j’avais fait en arrivant, ca ne marche pas. C’est chiant la téléphonie ici. Où tu as réussi à te procurer un smartphone japonais en france sinon ?

  6. Salut, il y a des MVNO qui se sont développés, ils ont l’air d’offrir des conditions plus intéressantes que les 3 gros operateurs que tu cites pour les PVTistes. La plupart exploitent le réseau de NTT Docomo.

    Exemple avec U-mobile : forfait LTE illimité + voix 2980 yens par mois avec un engagement de 6 mois. Ou 2730 yens avec un engagement d’un an.

    Après je ne sais pas ce que ça vaut en pratique. A voir s’il n’existe pas des brides au niveau du débit comme on a eu en France chez certains MVNO (Virgin mobile)

    Plus d’infos sur le sujet :www.mondaiji.com/blog/japan/general/10240-sim-only-mobile-providers-in-japan

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.