Téléphoner au Japon

Voilà un article qui devrait aider pas mal de monde, car c’est une des premières questions qu’on se pose en arrivant et même avant d’arriver au Japon : Comment téléphoner au Japon ?

J’ai moi-même franchement galéré pour obtenir un téléphone en arrivant ici car aussi incroyable que cela puisse paraître, obtenir un téléphone portable – pour un étranger bien sûr – dans ce pays aussi hyper connecté qu’est le Japon, est loin d’être facile.

Alors avec cet article bourré de conseils et d‘infos, j‘espère vous faciliter la tâche pour vous éviter de perdre 3 semaines comme moi en cherchant un téléphone ! (eh ouais  👿 ).

Tout d’abord il y a plusieurs choses qu’il est important de savoir lorsqu’on se lance à la recherche d’un téléphone ici car il y a énormément de différences entre la France et le Japon dans la manière dont fonctionnent les opérateurs.

– Tout d‘abord, si vous ne parlez qu’anglais ou français, il vous sera difficile d’effectuer toutes les démarches tout seul. Il faut considérer que très peu de Japonais et donc peu d’employés d’agences parlent un anglais correct voire même anglais tout court. Et même si vous parlez un peu japonais, il vous sera difficile de comprendre toutes les explications du vendeur et les nuances du contrat et ça c’est vraiment important.
Mon conseil : Allez dans les agences principales, genre Shibuya à Tokyo ou Umeda à Osaka où vous aurez plus de chances de trouver un conseiller qui parle anglais ou venez accompagné d’un Japonais, au moins la première fois.

– Je ne sais pas combien il y a d’opérateurs téléphoniques au Japon, mais les principaux – SoftBank, AU, Docomo – écrasent tous les autres en terme d‘offre, de présence et de gamme de services. Du coup si vous cherchez surtout à vous simplifier la vie, autant prendre une offre chez eux.

images

– Malheureusement, dans ces agences de télécom traditionnelles, il est impossible d’acheter une carte SIM seule. On vous expliquera qu‘il vous faut acheter le téléphone ET le forfait, donc la carte SIM, en même temps. Et comme les forfaits proposés courent sur deux ans, il vous faudra pouvoir posséder un visa dont la validité excède deux ans ! Exit donc les Working Holiday Visas, visas culturels et autres visas dont la durée est inférieure à deux ans.
Et ces forfaits sont non seulement chers (le plus souvent entre 7.000¥ et 10.000¥ par mois), mais aussi restrictifs. Il vous en coûtera de les annuler avant les deux ans (frais de résiliation à 10.000¥ chez SoftBank par exemple) et le téléphone qu’on vous vendra sera neuf et récent – et par conséquent cher – et surtout SIM-locké auprès de l’opérateur.

Tous les téléphones au Japon sont donc vendus SIM-lockés auprès d’un opérateur. En gros, si vous achetez un téléphone chez Docomo, il ne marchera qu’avec une carte SIM Docomo. Depuis peu, il est possible de faire débloquer son téléphone après 6 mois de contrat normalement, gratuitement en ligne ou payant en agence. C’est vraiment un changement important car ce n’était pas possible auparavant.

– Maintenant, il est important de savoir qu‘il y a énormément de boutiques d’occasions (second hand shops) ici où l’on peut trouver des téléphones d’occasion comme dans le quartier de Akihabara à Tokyo ou Den-Den Town à Osaka. Et si certains téléphones sont toujours bloqués par opérateur, beaucoup d’autres sont SIM-free ou unlocked. Dans ces boutiques d’occasion, vous pouvez très facilement acheter un téléphone sans carte SIM (d’occasion donc) alors que l’inverse est impossible dans les agences classiques.
Faites juste très attention au moment de l’achat : n’achetez un téléphone SIM-locké que si vous possédez déjà une SIM du même opérateur. Et n’achetez surtout pas un portable d’occasion en vous disant que vous pourrez ensuite aller en agence pour qu‘il vous vende juste une carte SIM car ils ne vous en vendront pas. J’ai fait l’erreur…

Voyons maintenant les différentes façons d‘obtenir un forfait ou d‘accéder à Internet qui s’offrent à vous au Japon.

Téléphoner au Japon

Le Free Wi-Fi

Si vraiment vous êtes de passage et que vous ne voulez pas dépenser d’argent dans une carte SIM temporaire ou un pocket Wi-Fi, vous pouvez choisir de ne dépendre que du free Wi-Fi disponible en ville. Les principales villes touristiques (Tokyo, Osaka, Kyoto, etc.) proposent de nombreux points daccès à Internet et il ne vous faudra que quelques minutes et une adresse email pour avoir accès à Internet gratuitement.
De nombreux hôtels, auberges, restaurants, lieux touristiques ou enseignes connues (Mc Do, Starbucks, etc.) proposent aussi souvent un accès gratuit à Internet. Vous pouvez également vous connecter via le hot-spot de quelqu’un si vous connaissez une personne ayant déjà un forfait japonais.

L’inconvénient des réseaux Wi-Fi gratuits, c’est qu’ils ne couvrent que quelques zones en centre-ville, que la disponibilité et la qualité du réseau sont parfois très aléatoires et que souvent la connexion est limitée dans le temps. Inutile aussi de préciser que plus vous vous éloignez des grandes villes et des lieux touristiques, moins vous aurez de chances de trouver des réseaux Wi-Fi gratuits.

Cet article (en anglais) consacré au free wifi au Japon est plutôt complet sur la question.

Le Pocket WIFI.

Le Pocket Wifi est un système d’accès à Internet un peu spécifique, le plus souvent utilisé par les touristes. Ce sont de petits routeurs portables fournissant une connexion Wi-Fi qu’on loue pour quelques jours ou quelques semaines Vous pouvez les commander sur Internet ou via une agence spécialisée et les récupérer dans des points de collecte (boutiques, aéroports, hôtels, etc.) et ils vous permettront d’avoir accès à Internet où que vous soyez.
Vous n’aurez pas de numéro de téléphone avec un pocket Wi-Fi, juste un accès à Internet, mais vous pourrez connecter plusieurs appareils en même temps comme avec un routeur normal.

Si vous êtes seulement de passage au Japon, c’est une bonne solution, peu coûteuse (quelques euros par jour), même s’il parait que le réseau n’est pas toujours de bonne qualité. L’autre problème, c’est que même si le boitier reste petit et léger, il faut toujours le trimballer partout, tout le temps. Et il faut aussi prendre en compte le fait que le routeur a une batterie qui comme celle d’un téléphone, dure en général quelques heures en fonction de l’utilisation qu’on en fait. Il faut donc penser à le recharger régulièrement sous peine de se voir bêtement coupé d’Internet à cause de ça.

Il existe plusieurs entreprises qui proposent des services de pocket Wi-Fi, notamment Sushi Wi-Fi, Japan Wireless, Ninja Wi-Fi, Keikaku, Phenix Telecom France donc ce sera à vous de comparer les offres pour trouver celle qui vous convient le mieux.

Parlons maintenant des options qui s’offrent à vous si vous restez au Japon sur le moyen-long terme.

Cartes SIM prépayées et téléphones à cartes prépayées

Au Japon, il est possible d’acheter des téléphones à cartes prépayées, appelés prepaid (プリペイド). L’immense majorité des Japonais possède un abonnement téléphonique et ces formules prépayées ne sont quasiment vendues qu’aux étrangers. Elles sont d‘ailleurs de moins en moins proposées à la vente car les téléphones prepaid sont démodés et plus de gens préfèrent avoir de la data.

L’avantage des cartes prépayées, c’est que les recharges coûtent peu cher (3000¥ et 5000¥ par mois pour SoftBank par exemple) et vous rechargez seulement quand vous le désirez en achetant les recharges au conbini par exemple. Du prépayé classique quoi.

Le gros avantage c’est que vous disposerez, contrairement aux Data SIMs dont je vous parle juste après, d’un numéro de téléphone japonais pour appeler et recevoir des appels, ce qui est aussi très utile. Si vous voulez juste qu’on vous appelle, vous n’avez qu’à recharger une fois par an pour maintenir la validité du numéro de téléphone. Par contre, on vous vendra un téléphone souvent tout pourri, style Nokia 3310. Vous n’aurez pas un smartphone, mais si vous ne cherchez qu’à appeler et texter, ce sera bien suffisant. C’est la solution que choisissent parfois les pvtistes, un téléphone prepaid combiné à un smartphone équipé d’une data SIM pour avoir aussi accès à Internet.

L’autre option en prepaid, ce sont les cartes SIM prépayées que vous trouverez sur Internet, en agences ou dans les offices de tourisme. Vous pouvez acheter une carte prépayée spéciale touriste valable quelques jours ou quelques semaines et pour un prix souvent correct. Regardez par exemple ce que proposent B-Mobile, So-Net ou encore SoftBank.

MycrazyJapan Offre data SIM
Le genre d’offre disponible en prepaid data SIM.

Les Data SIM

Ces cartes SIM, achetables en ligne ou en magasins comme dans les magasins BIC Camera par exemple, sont selon moi une très bonne option que vous veniez en touriste ou sur le long terme au Japon.

Ce sont des cartes SIM qu’on peut acheter sans téléphone et vous pouvez les insérer dans un téléphone d’occasion désimlocké, même français normalement. Certaines sont destinées aux touristes et proposent des options pour quelques jours ou quelques semaines et d’autres proposent des forfaits mensuels classiques. Le gros inconvénient, c’est que la plupart vous fourniront la data donc, mais pas un numéro de téléphone japonais.

Alors on peut penser qu’avec les applications SNS et une connexion Internet, c’est tout ce dont on a besoin pour rester connecté et c’est vrai. Cependant, ne pas avoir de vrai numéro de téléphone est un handicap car vous devrez le fournir assez souvent, notamment pour remplir les documents officiels ou lorsque vous recherchez un travail par exemple. Et si vous n’êtes pas joignable par téléphone, ça va vraiment vous compliquer les choses.

Concernant le prix pour les Data SIM, il varie en fonction du nombre de Go/mois que vous utilisez bien sûr. En voici une qui propose un service en français : JapanRailPass SIMcard

Téléphoner au Japon
Il existe de nombreuses offres Data-Sim, SMS , Vocal et même des offres spéciales réseaux sociaux.

Les nouvelles offres SIM/Data

Parlons maintenant de nouveaux types d’offres qui sont sortis ces dernières années et qui sont selon moi parmi les plus intéressants. Ce sont souvent de nouveaux opérateurs qui utilisent les réseaux et antennes des principaux opérateurs existants pour offrir leurs propres services. Le gros avantage, c’est que vous pouvez choisir différentes formules, SIM simple, data ou les deux à la fois. Et pour un coût bien moindre comparé aux forfaits classiques, tout en bénéficiant de la même qualité de réseau. Leurs services, assez souvent en anglais, sont de plus en plus conçus à destination d’un public international.

L'offre proposée par IIJimeo.
L’offre proposée par IIJimio.

Voici quelques marques que je vous recommande. Si le site n’est qu’en japonais, faites-vous aider par quelqu’un pour la commande et l’installation. Car une fois mis en place, les services sont simples à utiliser et de qualité. En voici quelques-uns.

  • IIjimio (en japonais)
  • Mineo (en japonais)
  • Rakuten Mobile (en japonais)
  • GTN mobile (en japonais et en anglais)
  • OCN (Site en japonais mais service client et brochures disponibles en anglais en magasins)
Mineo propose des prix très concurrentiels.
Mineo propose des prix très concurrentiels.

Quelle solution choisir ?

Je dirais que tout dépend de vous, de votre utilisation du téléphone portable, du budget que vous comptez allouer à votre forfait et surtout de la durée de votre séjour au Japon.

Si vous vous installez au Japon, autant passer par un gros opérateur avec un forfait classique pour avoir le combo data et numéro de téléphone. C’est plus cher, mais vous aurez un meilleur service et plus d’options.

Si vous êtes au Japon sur le moyen-long terme ou que vous voulez faire des économies, essayez ces nouvelles offres SIM/data car il y a le choix entre les forfaits et vous pouvez résilier plus facilement.

Si vous êtes vraiment de passage, optez pour le Wi-Fi gratuit en ville ou prenez une data SIM ou du Pocket Wifi, c’est plus pratique.

Voilà, j’espère vous avoir aidé avec cet article qui se veut le plus complet possible sur la question. Si vous avez des questions plus précises ou si vous connaissez de nouveaux services, n’hésitez pas à les poser en commentaires ci-dessous, j’essayerai d’y répondre !

Partagez l’article s’il vous a été utile afin qu’il le soit aussi à quelqu’un d’autre !

À bientôt sur MycrazyJapan !

 

17 Comments

  1. La fonction téléphone (intra-Japon ou vers l’international) ne peut-elle être complètement (et mieux visio) remplie par les diverses applications : LINE, WHATAPPS, SKYPE etc etc
    Seule est indispensable la connexion wifi (ou LTE)

    • Oui bien sûr. Chacun gère son forfait ou utilise les applis comme il le souhaite. Après, c’est toujours utile d’avoir un numéro de téléphone pour le fournir quand il y a besoin.

  2. Merci de la mise à jour, même si cela ravive mon regret d’être bloqué pour bien longtemps en France!
    Il y a toujours une chose qui me gêne dans ta présentation : pourquoi ne pas envisager que l’étranger au Japon dispose DEJA d’un téléphone (deslimocké)? Les SIM « japonaises » s’adaptent parfaitement … même à des appareils d’origine chinoise (;=D
    Cela simplifierait notablement ta présentation des solutions …

    • J’ai essayé de couvrir le sujet pour tous les types d’usagers au Japon, qu’ils aient un téléphone ou pas. Pour ceux qui ont déjà un téléphone desimlockés, il y a la dernière option que j’ai listé du coup, celle des nouveaux opérateurs téléphoniques qui proposent des SIM seules.

  3. Salut , je crois que ce post n’est plus d’actualité (sinon grand merci pour ce blog que je dévore pour mon arrivé à Osaka dans 3 semaines pour un WHV , j’ai choisis Osaka après avoir lu ce blog ^^)

    • Tout à fait d’accord ^^ Je compte le remettre à jour dès que j’aurai un moment dans les semaines qui arrivent. Au plaisir de te rencontrer si tu viens à Osaka alors !

  4. Je viens de découvrir une compagnie gaijin friendly pour les avoir une sim au japon. Ils sont beaucoup moins cher que les autres et pas besoin d’acheter de telephone, du coup je partage: Ils s’appellent GTN Mobile !

  5. Merci pour le tuto, donc si j’ai bien compris = il faut acheter un téléphone tout pourris (dans mon cas) pour juste pouvoir etre joignable pour le boulot (et envoyer des sms), et à coté avec mon smartphone prendre une carte Sim data! merci très complet!

  6. Bonjour manu
    Merci pour l’article
    Sais tu si chez Docomo ils font des prepaid carte sim ? ( j’ai un LTE )
    Je veux avoir un num japonais sans passer par abonnement ( je suis en pvt et compte rester plus longtemps) je sais pas comment faire.

    • Salut Soja ! Ecoute je sais pas pour Docomo mais Softbank le fait. Vu que c’est un gros opérateur aussi, ils devraient le faire je pense. N’hésite pas à demander en boutique. L’abonnement est cher hein ^^

  7. Bonjour, j’aurai une question. Est il possible et compatible de prendre un forfait prépayé avec un téléphone tout pourri, de ne pas utilisé le téléphone pourri et de mètre la carte sim ainsi obtenu dans un smartphone compatible avec le réseau Japonais ramené de France, ou un smartphone d’occasion acheté a Akihabara?

    Ps: Désolé pour l’orthographe je suis dyslexique -_-

    • Salut Olivier ! Alors pas de souci pour acheter un tel tout pourri en prepaid (encore que parfois faut chercher un magasin qui en trouve), par contre rien n’est moins sur pour transférer la carte sim. je dis pas non parce que j’ai pas essayer mais je pense pas que ce soit possible (taille de carte différente déjà) et je connais personne qui l’ai fait. Ensuite même en achetant un smartphone sans sim du même opérateur cela va de soi, ce que j’avais fait en arrivant, ca ne marche pas. C’est chiant la téléphonie ici. Où tu as réussi à te procurer un smartphone japonais en france sinon ?

  8. Salut, il y a des MVNO qui se sont développés, ils ont l’air d’offrir des conditions plus intéressantes que les 3 gros operateurs que tu cites pour les PVTistes. La plupart exploitent le réseau de NTT Docomo.

    Exemple avec U-mobile : forfait LTE illimité + voix 2980 yens par mois avec un engagement de 6 mois. Ou 2730 yens avec un engagement d’un an.

    Après je ne sais pas ce que ça vaut en pratique. A voir s’il n’existe pas des brides au niveau du débit comme on a eu en France chez certains MVNO (Virgin mobile)

    Plus d’infos sur le sujet :www.mondaiji.com/blog/japan/general/10240-sim-only-mobile-providers-in-japan

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.