Japon : le problème du tourisme de masse

Que ce soit sur l’ExpressJapanization, Slate ou encore sur Le Monde, de nombreux sites Internet ont récemment dénoncé un problème qui prend de plus en plus d’ampleur au Japon : Le tourisme de masse.

Beaucoup de pays – l’Italie ou Espagne par exemple – et de sites touristiques à travers le monde souffrent déjà du tourisme de masse. Et c’est maintenant le Japon qui commence apparemment à glisser lentement dans la tourismophobie. Le tourisme est pourtant plutôt bénéfique à l’économie d’un pays. Mais ce qui commence manifestement à gêner les locaux qui le subissent, c’est l’afflux de touristes à certains endroits ainsi que la manière dont se comporte ces vacanciers.

De nombreux japonais commencent à se plaindre (et oui c’est assez rare pour le noter) des conséquences négatives du tourisme sur leur pays : saletés, incivilités, dégradations volontaires, etc. Sur l’archipel aussi, un nombre croissant de sites se trouvent désormais menacés par le tourisme de masse. Il y a récemment eu plusieurs exemples marquants :

Les bambous d’Arashiyama à Kyoto dégradés par dizaines

Des touristes menacent le torii de Miyakojima, classé à l’UNESCO

Les geishas et maikos sont harcelées par les paparazzis sur Kyoto (article en anglais)

Et avec les JO de Tokyo qui arrivent en 2020, encore plus de vacanciers vont faire le trajet jusqu’au Japon et le problème risque d’empirer. Le gouvernement nippon se prépare à accueillir environ 40 millions de touristes en 2020 (à comparer aux près de 29 millions de touristes de 2017).

Kyoto étant avec Tokyo l’une des villes les plus visitées du Japon, c’est souvent là-bas que se concentrent les problèmes. Et les touristes se plaignent autant que les japonais apparemment ! J’ai eu l’occasion d’aller à Kyoto un bon nombre de fois et il est vrai qu’en haute saison, la ville est littéralement prise d’assaut par les visiteurs. Par endroits, on ne se croirait même plus dans un pays asiatique !

Harcelées même par les paparazzis japonais.

Comment bien se comporter ?

Alors cet article ne se veut pas un manuel de savoir-vivre au Japon, mais il devrait vous aider à ne pas connaître d’impairs si vous venez visiter l’archipel. Et même pour vos débuts sur place si vous décidez de venir y vivre un jour.

Il faut d’abord considérer quelque chose d’important. Du point de vue d’un japonais, un étranger est un étranger, point. Peu importe sa nationalité ou sa couleur de peau, un gaijin reste un がいじん. Et malheureusement, les mauvais comportements d’une minorité vont nuire à tous les autres. Surtout qu’au Japon, vous avez beau y avoir habité depuis plusieurs années, on vous traitera au premier abord comme un simple touriste. Donc gardez bien à l’esprit que vous allez être mis dans le même sac que tous les autres et traité de la même manière. C’est important de savoir ça.

De manière générale ici, je dirai qu’il vaut mieux éviter de vous comportez de manière extravagante ou provocante, comme si vous étiez dans un parc d’attractions ou à un Spring Break. Certains touristes se comportent souvent pendant leur vacances à l’étranger comme si le pays tout entier n’était là que pour les divertir. Mais il y a des gens qui vivent là toute l’année et qui ne veulent pas subir ça. Surtout dans un pays comme le Japon où le calme, la courtoisie et la quiétude font partie intégrante de la culture. C’est ce qu’a appris le Youtubeur Paul Logan à ses dépens au début de l’année pour ceux qui ont suivi l’affaire.

De plus, même si les Japonais sont incroyablement serviables et gentils, gardez à l’esprit qu’ils ont autre chose à faire que de vous guider jusqu’à votre destination. N’abusez pas de leur gentillesse.

D’ailleurs concernant les Français à l’étranger en tant que touristes, il faut avouer qu’on a pas la meilleure des réputations. Alors peu importe la raison qui vous a poussé à venir au Japon – Working Holiday Visa, tourisme, étudiant ou autre – essayez de vous comporter en ambassadeur de votre pays.

Un aperçu des péripéties débiles de Paul Logan au Japon…

Les choses à ne vraiment pas faire

– Ne fumez pas de weed même si un Japonais vous en propose gratuitement. Ici, c’est considéré comme une drogue dure et si la police vous arrête, vous serez mis en garde à vue et vous risquez la prison ou le renvoi en France avec interdiction de retourner sur le territoire nippon…

– Ne volez rien. Parfois ça peut être tentant tellement les japonais ont confiance et laissent tout traîner partout. Mais le vol est un crime grave ici et vous serez arrêté également. Vous ne bénéficierez d’aucun traitement de faveur juste parce que vous êtes un étranger.

– Ne vous croyez pas tout permis avec la gente féminine japonaise. Dans un pays où l’on dit rarement « non » en face, l’incompréhension peut vous attirer des ennuis surtout si vous ne parlez pas la langue.

– Donner des pourboires. Ça peut paraître bizarre, mais ici ça ne se fait pas du tout et ce ne sera pas considéré comme une gentillesse. Ce ne sera pas mal reçu, mais on vous courra après pour vous rendre votre argent. Vraiment. Ça m’est arrivé !

L’Australie et le problème du « French shopping ».

Mes conseils pour bien profiter de votre voyage

– Pour éviter la masse, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus. Ne vous ruez pas directement dans les endroits hautement touristiques où tout le monde va. Vous éviterez la foule, le stress et c’est une bonne façon d’alléger la pression sur certains endroits sensibles. C’est souvent en se perdant ou en déambulant sans but qu’on fait les plus belles rencontres. Et en vous éloignant des artères principales, vous allez rencontrer les gens qui eux ont le temps de parler et n’en voit pas passer 10.000 comme vous chaque jour. Donc dispersez-vous et explorez ! Passer une heure à Akihabara c’est bien. Mais une petite discussion avec des locaux dans un izakaya typique trouvé dans le recoin d’une ruelle, ça n’a pas de prix !
Notez aussi que vous n’aurez pas droit au même accueil en fonction des villes. Les gens de Tokyo ne sont pas les mêmes que ceux d’Osaka. Certains auront assez vu d’étrangers, d’autres voudront vous prendre en photo !

Venez hors-saison. Le Japon a énormément d’endroits à découvrir et de choses à faire et chaque saison apporte son lot de spécificités. Par exemple faites l’impasse sur les cerisiers en avril et venez plutôt découvrir le Japon sous la neige en hiver, les couleurs de l’automne ou les plages en été. Vous économiserez de l’argent sur votre billet d’avion, éviterez les rushs de touristes et vous pourrez admirer des paysages que vous ne pouvez voir à aucun autre moment de l’année. Rassurez-vous, il y a un tas d’endroits exceptionnels à voir au Japon et beaucoup sont sous-côtés !

J’aurai pleins d’autres petits conseils à vous donner sur le Japon, mais il faudrait un autre article et je pense qu’avec tout celui-ci, vous avez déjà une bonne idée de comment bien vous comporter au Japon.

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Voici d’autres articles sur des sujets similaires qui pourraient vous intéresser :

À bientôt sur MycrazyJapan !

 

2 Comments

  1. Je rentre d’un séjour de deux semaines avec 8 autres personnes, des caricatures de touristes français incultes doublés d’une caricature de corses râleurs et irrespectueux. J’avais honte !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.